Une brève explication de « Gang Stalking »

Définitions
Contre-espionnage est l’évaluation et contrer les menaces de posés par le sabotage, l’espionnage et subversion ennemie. Les opérations de contre-espionnage incluent la surveillance secrète (espionner l’ennemi), le sabotage (perturbation des activités de l’ennemi) et désinformation (efforts pour tromper l’ennemi et quand il sert les objectifs du programme contre-espionnage le public).
« Gang stalking » également connu comme « harcèlement criminel organisé » est un terme d’argot pour un ensemble de tactiques utilisées dans les opérations de contre-espionnage comportant la surveillance secrète et le harcèlement d’une personne ciblée. L’objectif de telles opérations dans le langage courant du personnel chargé de contre-espionnage consiste à « renverser » ou de « neutraliser » une personne jugée par un organisme gouvernemental (ou société) d’être un ennemi.
« Organisé le harcèlement criminel » est probablement un meilleur terme que « gang stalking » puisqu’elle plus exactement traduit le caractère systématique de la criminalité, et il évite de créer l’impression erronée que l’activité est liée avec les gangs de rue.
Ce bien peut être dit pour la défense de l’expression « gang stalking » cependant :
Il est précis en ce sens que les auteurs organismes d’application de lois fédérales et locales et entrepreneurs du renseignement de sécurité ne fonctionnent souvent à la manière des bandes criminelles. Bien qu’ils mener leurs opérations sous le couvert de la Loi, beaucoup de leurs activités ont légitimité ni morale, ni constitutionnelle.
C’est vrai de tous les principaux auteurs de harcèlement organisé aux États-Unis : le FBI, local Law Enforcement Intelligence unités (LEIUs), entrepreneurs du renseignement de sécurité et des agents de contre-espionnage militaires américains. Tous ces groupes et d’autres agences de renseignement fédéral tels que la CIA et la NSA ont des histoires d’avoir abusé de leurs pouvoirs qui remonte à leurs créations.
Histoire
Méthodes de harcèlement criminel organisés ont été utilisés intensivement par Stasi communiste est-allemande (police de l’Etat) comme un moyen de maintenir un contrôle politique sur ses citoyens. La Stasi dénommé la tactique « Zersetzung » (allemand pour « décomposition » ou la « corrosion » une référence aux effets psychologiques, sociaux et financiers destinés à la victime).
Bien qu’ils soient illégales aux États-Unis, les mêmes tactiques secrètes sont tranquillement utilisées par les locales et fédérales application de la Loi et du renseignement organismes Amérique pour réprimer la dissidence, faire taire les dénonciateurs et se venger contre les personnes qui ont provoqué la colère quelqu’un avec connexions aux organismes publics et privés impliqués.
Opérations de contre-espionnage illégaux ont été commises contre les américains par les services de la police urbaine aux États-Unis depuis la fin des années 1800. Traditionnellement, les groupes de policiers pour la plupart-undercover impliqués sont appelés des « escadrons de la rouges », bien que le terme officiel modern est « Law Enforcement Intelligence unités (LEIUs). »
L’exemple plus bien documenté d’une telle opération était infâme Cointelpro du FBI (programmes de contre-espionnage) sous la direction de J. Edgar Hoover. Ces opérations a couru de 1956 à 1971, quand ils ont été exposés par des militants politiques qui ont fait irruption dans un bureau du FBI et a obtenu des documents secrets qui ils ont remis à la presse.
De COINTELPRO officiel visait à « exposer, perturber, mal orienter, discréditer ou neutraliser autrement » individus et groupes considérées comme subversives.
Tactiques
Tant que l’enquête du Sénat américain de Cointelpro trouvé, tactiques utilisées par le FBI inclus de nombreuses méthodes associées gang stalking, telles que la surveillance manifeste (harcèlement criminel aux fins d’opérations psychologiques). L’Agence a même commise des crimes tels que le chantage et les assassinats.
Méthodes de harcèlement criminel organisés incluent la surveillance électronique sans mandat, la calomnie, la liste noire et une variété d’opérations psychologiques. Ce dernier probablement exploiter les conclusions d’études tels que les expériences de MK Ultra notoires, menés sur des citoyens américains et canadiens par la CIA, ainsi que les tactiques de torture psychologique susmentionnés affinées par la Stasi. En effet, comme expliqué dans l’aperçu ci-dessous, ancien analyste de la CIA et expert sur l’histoire d’espionnage des Etats-Unis, George O’Toole a écrit sur un lien entre la CIA et les LEIUs susmentionnés.
Une victime de harcèlement criminel organisé est systématiquement isolé et harcelé d’une manière visant à infliger soutenue tourment émotionnel tout en créant le montant moins possible d’éléments de preuve de harcèlement criminel qui serait visible à d’autres. Le processus est parfois dénommé « torture no-touch ». Méthodes sont choisis spécifiquement pour leur manque de preuves objectives facilement capturés. Auteurs utilisent des contrariétés courantes comme le bruit constant par les voisins ou les commentaires impolis et les comportements abusifs par des étrangers, mais sur une base fréquente de longue durée en cours. Les effets cumulatifs de l’exposition sans relâche à telles tactiques peuvent équivaloir à une torture psychologique pour la victime.
Complices comme les voisins, collègues de travail et même des amis ou parents de la victime dans certains cas sont recrutées pour participer (souvent involontairement) par le personnel de contre-espionnage à l’aide de divers moyens, comme en leur disant que la cible est une menace potentielle ou que la cible est l’objet d’une « enquête ».
Toute une série d’opérations psychologiques sont perpétrés contre des individus ciblés. Ces méthodes, décrites en détail dans l’aperçu ci-dessous, comprennent des choses comme des menaces, calomnies, vandalisme, appels abusifs, piratage informatique, tourmenter la victime avec bruit et « assaillie » (harcèlement verbal orchestrée par les étrangers, voisins ou collègues de travail).
Comptes par les nombreuses victimes d’organisés traque part commune détails spécifiques ce qui laisse supposer que les auteurs suivent un playbook éprouvée et standardisée des méthodes qui se sont avérés être facilement gardé hors du radar d’éventuels témoins et les médias grand public.

http://fightgangstalking.com/what-is-gang-stalking/

Advertisements

Une réflexion sur “Une brève explication de « Gang Stalking »

  1. A reblogué ceci sur Nordiqueet a ajouté :

    De COINTELPRO officiel visait à « exposer, perturber, mal orienter, discréditer ou neutraliser autrement » individus et groupes considérées comme subversives.

    Tactiques

    Tant que l’enquête du Sénat américain de Cointelpro trouvé, tactiques utilisées par le FBI inclus de nombreuses méthodes associées gang stalking, telles que la surveillance manifeste (harcèlement criminel aux fins d’opérations psychologiques). L’Agence a même commise des crimes tels que le chantage et les assassinats.

    Official COINTELPRO was intended to « expose, disrupt, guide, discredit or otherwise neutralize » individuals and groups considered as subversive.

    Tactics

    As long as the U.S. Senate found Cointelpro investigation, tactics used by the FBI included many methods associated with gang stalking, such as apparent surveillance (stalking for PSYOPS purposes). The Agency has even committed crimes such as blackmail and murder.
    —-
    Официальный COINTELPRO был призван «разоблачить, сорвать, руководство, дискредитировать или иным образом нейтрализовать» отдельные лица и группы, считаются подрывными элементами.

    Тактика

    До тех пор, пока Сенат США нашли Cointelpro расследования, тактики, используемые ФБР включены многие методы, связанные с бандой, преследования, таких как явное наблюдение (Сталкинг для PSYOPS целей). Агентство даже совершил такие преступления, как шантаж и убийство.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s