CBS ATLANTA / ‘Gang-Stalking’ And Electronic Mind Control Community Spreads Online / CBS ATLANTA / ‘Gang-Stalking »Et Communauté Mind Control électronique Spreads en ligne

ATLANTA (CBS ATLANTA) — A massive expansion of an online community battling what they call “gang-stalking” has occurred in recent years, with the spread of thousands of websites, videos and organized events for followers of the movement. Those who believe “gang stalkers” exist publicly and brazenly express their concerns that there is a systematic form of electronic and physical pursuit of “targeted individuals” being conducted by government and corporate entities.

Videos show purported victims of “gang-stalking” physically approachingand filming U.S. Postal Service employees, electrical company technicians, and people simply walking down the street to implore them to stop gang-stalking them. One viral video poster repeatedly shouts that she “has done nothing wrong,” and that the seemingly dumbfounded “gang-stalkers” should “stop following” her.

‘Gang-Stalking’ And Electronic Mind Control Community Spreads Online

Gang-stalking bloggers utilize thousands of likes, shares and video posts describing gang-stalking as “a highly criminal campaign, one directed at a Target Individual, and one that aims to destroy an innocent persons life through covert harassments, malicious slander and carefully crafted and executed psychological attacks.”

By nature of their fears, gang-stalking victims and those in the organized stalking online community are difficult to contact in a face-to-face meeting or via means not behind a computer screen.

The list of terms used to describe “gang-stalking” and the concepts that surround it are numerous and frequent, with comment sections to stories remaining one of the largest hotbeds of such discussion:

The varied vocabulary includes: “Targeted Individual or TI, Electronic Stalking and Mind Control (ESMC), gang stalking, multi-stalking or multiple stalking, organized stalking, revenge stalking, vigilante stalking, group stalking, baiting, brighting, gaslighting (named for the movie ‘Gaslight’), Orwellian surveillance (“1984”) handler, misconduct, noise campaigns, psychotronics, street theater, and swarming.”

Freedom from Covert Harassment and Surveillance, an online organization that ensures other gang-stalking victims that they are “not alone,” describes the gang-stalkers themselves as “perpetrators.”

One website, “Gang Stalking World,” describes people’s “adventures with gang stalking,” with the bloggers adding, “I really didn’t choose this adventure, it chose me about six years or so ago.”

Last year’s National Security Agency leaks from Edward Snowden sparked hundreds of gang-stalking bloggers and websites, touting their accuracy and knowledge of the pervasive government spying all along.

Many websites declare that the Affordable Care Act is among many “lists” being formulated to track targets without their knowledge. “Whistleblowers” and the “outspoken” are among the most targeted characteristics.

“This is used as a means of retaliation, blacklisting, silencing, or controlling members of society. Once on the notification system, warnings about the targets are sent out to every individual the target comes in contact with, thus poisoning their associations, and socially annexing the targeted individual,” according to Gang Stalking World.
East Germany’s Stasi, the Soviet Union’s KGB, and the Nazi’s are commonly referenced as having used these “zersetzung” – German for “decomposition” or “corrosion” tactics to psychologically tear down victims.

In the majority of gang-stalking related media circulating online, at least one large body of government or corporate individuals is accused of targeting and attempting to control the lives of the alleged gang-stalking victims.

“This harassment includes electronic mind/body attacks, street harassment skits, destruction of family and other relationships and destruction of careers,” writes one blogger.

Most descriptions of gang-stalking claim that people are not only physically following them, but also that there are “psycho-electronic” mind control tactics being used.

A 2012 KMIR News report found a group of men who all believed that “corrupt business officials” and “rogue government officials” were sponsoring “synthetic telepathy” and other forms of “electronic harassment” that allowed them voice-to-skull manipulation of the men’s minds.


ATLANTA (CBS ATLANTA) – Une expansion massive d’une communauté en ligne luttant contre ce qu’ils appellent «gang-harcèlement» a eu lieu au cours des dernières années, avec la diffusion de milliers de sites Web, des vidéos et des événements organisés pour les adeptes du mouvement. Ceux qui croient « harceleurs de gangs» existent publiquement et d’exprimer leurs préoccupations effrontément qu’il existe une forme systématique de poursuite électronique et physique de «personnes ciblées» menées par le gouvernement et les personnes morales.

Vidéos montrent les victimes présumées des employés filmant physiquement approachingand US Service postal des « gangs traque », les techniciens de l’entreprise électrique, et les gens tout simplement marcher dans la rue pour les supplier de cesser de les gangs de harcèlement criminel. Une affiche de la vidéo virale crie à plusieurs reprises qu’elle «n’a rien fait de mal », et que les « gang-harceleurs » apparemment éberlués devrait « arrêter de suivre » elle.

‘Gang-Stalking’ And Electronic Mind Control Community Spreads Online

blogueurs Gang-stalking utilisent des milliers de gens, les actions et les messages vidéo décrivant gang traque comme «une campagne très criminelle, l’une dirigée contre une personne cible, et qui vise à détruire une vie de personnes innocentes par harcèlements secrètes, calomnie malveillante et soigneusement conçu et exécuté les attaques psychologiques.  »

Par nature de leurs craintes, les victimes de gangs traque et ceux de la communauté en ligne traque organisée sont difficiles à contacter lors d’une réunion en face-à-face ou par des moyens non pas derrière un écran d’ordinateur.

La liste des termes utilisés pour décrire «gang-harcèlement» et les concepts qui l’entourent sont nombreuses et fréquentes, avec des sections de commentaires à des histoires qui restent un des plus grands foyers de cette discussion:

Le vocabulaire varié comprend: « Targeted individuel ou TI, Traquer électronique et Mind Control (ESMC), bande de harcèlement criminel, multi-harcèlement ou de harcèlement criminel multiple, le harcèlement criminel organisé, la vengeance de harcèlement, la traque d’autodéfense, le groupe traque, appâtage, brighting, gaslighting (nommé pour le film «Gaslight»), la surveillance orwellienne ( « 1984 ») gestionnaire, inconduite, campagnes de bruit, psychotronics, théâtre de rue, et l’essaimage.  »

Freedom from Covert harcèlement et de surveillance, une organisation en ligne qui assure d’autres victimes de gangs de harcèlement qu’ils sont «pas seul», décrit les gangs harceleurs eux-mêmes comme «auteurs».

Un site web, « Gang Stalking mondiale, » décrit « des aventures avec des gangs de harcèlement, » des gens avec les blogueurs en ajoutant: «Je ne vraiment pas choisi cette aventure, il m’a choisi six ans ou si il y a. »

Agence nationale de sécurité des fuites de l’an dernier de Edward Snowden a suscité des centaines de blogueurs et sites gangs traque, vantant leur exactitude et de la connaissance du gouvernement omniprésent tout au long de l’espionnage.

De nombreux sites Web déclarent que la Loi sur les soins abordables est parmi de nombreuses «listes» en cours d’élaboration pour suivre des cibles à leur insu. « Dénonciateurs » et le « franc-parler » sont parmi les caractéristiques les plus ciblés.

« Ceci est utilisé comme moyen de représailles, listes noires, silence, ou le contrôle de membres de la société. Une fois sur le système de notification, des avertissements sur les objectifs sont envoyés à chaque individu la cible entre en contact avec, empoisonnant ainsi que leurs associations, et d’annexer socialement l’individu ciblé », selon Gang Stalking mondiale.
Stasi en Allemagne de l’Est, du KGB de l’Union soviétique, et les nazis sont généralement référencés comme ayant utilisé ces « Zersetzung » – allemand pour la « décomposition » ou tactiques « de corrosion » à déchirer psychologiquement bas victimes.

Dans la majorité des médias liés aux gangs de harcèlement circulant en ligne, au moins un grand corps de gouvernement ou d’entreprise des individus est accusé de ciblage et de tenter de contrôler la vie des victimes présumées des gangs de harcèlement.

«Ce harcèlement comprend l’esprit électronique / attaques de corps, des sketches de harcèlement de la rue, la destruction de la famille et d’autres relations et la destruction de carrière», écrit un blogueur.

La plupart des descriptions de la revendication d’un gang-harcèlement que les gens ne sont pas seulement physiquement les suivent, mais aussi qu’il ya des tactiques de contrôle mental « psycho-électronique» utilisés.

Un rapport KMIR Nouvelles 2012 a trouvé un groupe d’hommes qui croyaient tous que «les responsables d’affaires corrompus» et «fonctionnaires du gouvernement voyous » parrainent « télépathie synthétique» et d’autres formes de «harcèlement électronique» qui leur a permis la manipulation de la voix-crâne les esprits.

‘Gang-Stalking’ And Electronic Mind Control Community Spreads Online

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s