Mind control microwave EEG tracking by satellites brainwaves V2K ELF

Publiée le 1 mars 2016

Documentary on mind control and providing solutions for protection against satellite based EEG-tracing with micro waves. IMPORTANT PLEASE SPREAD THIS INFORMATION. Governments and criminal organizations are using satellites to gather information on individuals and large groups of people.

Prouver et dénoncer le contrôle mental

Conférence sur le harcèlement occulte, tenue en novembre 2014 à Bruxelles.
Les moyens de vaincre le secret entourant l’existence
des technologies de contrôle mental
Article de Mojmir Babáček
Traduction de Rudy Andria
Il existe depuis une dizaine d’années une tendance évidente de la
politique mondiale à placer la lutte pour le pouvoir au-dessus de la
lutte pour la démocratie. Cela peut s’illustrer par la situation
actuelle en Ukraine. Vous savez probablement que, lors des dernières
élections, la majorité des Ukrainiens de l’Est n’ont pas voté pour les
partis promouvant l’adhésion de l’Ukraine à l’Union Européenne.
Cependant, l’Union Européenne démocratique et les Etats-Unis
soutiennent la guerre démocratique des Ukrainiens occidentaux contre
leurs compatriotes de l’Est, tandis que la Russie démocratique
soutient les Ukrainiens de l’Est dans la guerre contre les Ukrainiens
de l’Ouest. N’est-ce pas la preuve que la démocratie dans le monde
contemporain n’est pas une priorité pour les élites au pouvoir et les
entités financières derrière eux?
La question de la classification des technologies de contrôle mental
fait partie de cette favorisation du pouvoir au détriment de la
démocratie. Il n’y aurait aucune raison de cacher des yeux du public
ces technologies, si nous devions vivre dans un monde où prévaudrait
la démocratie.
Le fait que les technologies de contrôle mental soient classées
secrètes est la raison pour laquelle les technologies en question
peuvent être utilisées sur des individus innocents. Dès lors que les
citoyens savent que leurs gouvernements sont en possession des
technologies en mesure de contrôler les fonctions mentales et
corporelles des citoyens, ces citoyens exigeraient l’interdiction
immédiate et contrôlable de ces technologies, et les gouvernements en
sont parfaitement conscients. Savoir que les gouvernements sont en
possession de ces technologies équivaut à savoir que la démocratie
n’existe plus. D’ailleurs, nos efforts pour diffuser, autour de nous,
des informations sur l’existence de ces technologies sont des efforts
pour sauvegarder la démocratie et la sauvegarde de la démocratie peut
également être définie comme un objectif de la présente conférence.
Pour les victimes de l’expérimentation de ces technologies, la mise au
secret de telles technologies est le principal obstacle qu’elles
rencontrent, dès lors qu’elles souhaitent recouvrer leur liberté et
récupérer leur bonne santé. Une fois que la technologie destinée au
contrôle à distance du système nerveux est déclassifiée, il ne
resterait plus qu’à obtenir une législation interdisant l’usage de ces
technologies, créer des équipes capables de mesurer et de détecter les
radiations nocives et en trouver les sources. Les victimes ciblées par
ces radiations seront en mesure d’exiger le contrôle de l’utilisation
de ces technologies sur leur personne et pourront ainsi mettre fin à
leur torture. Très peu d’individus, jusqu’ici, sont touchés par ces
radiations et, vu leur nombre dérisoire, ils n’ont aucune chance de
l’emporter dans le processus démocratique. C’est là que réside le
problème.
Il y a plusieurs façons d’attirer l’attention d’un grand nombre de
gens sur la question des technologies de contrôle mental et d’amener
les législateurs et les responsables gouvernementaux à oeuvrer pour
l’interdiction de l’utilisation des radiations contrôlant le
fonctionnement du système nerveux:
La première approche consiste à diffuser les preuves convaincantes de
l’existence des technologies de contrôle mental, par le canal
d’Internet. Un certain nombre  d’expériences scientifiques ont été
publiées et prouvent que les micro-ondes pulsées peuvent produire des
effets sur le système nerveux, parmi lesquels des hallucinations
auditives et l’audition via micro-ondes. Cette preuve scientifique
peut être étayée par des informations des sites web des ministères de
la défense des pays de l’OTAN engagés dans le
développement des armes non létales, parmi lesquelles les armes à
radiofréquences agissant sur le système nerveux, comme il est indiqué
dans le rapport du Parlement Européen intitulé « Technologies de
Contrôle des Foules »
http://www.europarl.europa.eu/RegData/etudes/etudes/stoa/2000/168394/DG-4-STOA_ET%282000%29168394_EN%28PAR02%29.pdf.
A titre d’exemple, nous pouvons lire sur le site du Ministère de la
Défense de la République Tchèque:. « Rayonnement électromagnétique à
hautes fréquences: il perturbe l’activité du cerveau et du système
nerveux central. L’effet est perçu par l’individu, à la fois comme une
insupportable et douloureuse sensation d’intense bourdonnement et un
grincement accompagné d’anxiété et de malaise, en fonction des
conditions et des paramètres précis du signal « . Afin de cacher cette
information à l’opinion publique tchèque, cet article, apparemment,
n’est plus accessible directement sur la page web du Ministère Tchèque
de la Défense, mais vous pouvez encore le trouver sur le site du
Ministère, dès lors que vous en connaissez l’adresse exacte
http://www.army.cz/scripts/detail.php?id=2212. Une autre preuve
démontrant qu’au moins certains gouvernements sont en possession des
technologies de contrôle mental peut être trouvée dans les actions
politiques visant soit  l’interdiction des technologies de contrôle
mental soit l’usage militaire que l’on en fait.
Déjà, dans le cadre du Comité des Nations Unies en 1986, la Russie a
proposé l’interdiction des armes à hautes fréquences, qu’elle
considérait comme des armes de destruction massive. Seuls les
Etats-Unis ont voté contre . Les armes n’ont donc pas été interdites.
En 1998, la Russie a adressé aux Nations Unies, à l’OSCE et au Conseil
de l’Europe, une proposition pour une convention internationale
interdisant le développement et l’utilisation des armes d’information.
Jusqu’à cette date-là, il a été présenté au Parlement Russe quatre
projets de loi proposant l’interdiction des technologies de contrôle
mental. Il y eut une coopération entre l’Union Européenne et la
Russie, l’année suivante et en 1999, le Parlement Européen a adopté la
résolution visant à interdire la manipulation des êtres humains. La
Russie et l’Union Européenne, de toute évidence, ont uni leurs
efforts, afin d’empêcher la progression du système américain HAARP qui
peut, apparemment, être utilisé pour manipuler le système nerveux de
populations entières. Il semble donc assez clair que la convention
interdisant le développement et l’utilisation des armes d’information,
une fois de plus, n’a pas été signée, en raison de la réticence des
Etats-Unis. Bien au contraire, ils ont réussi à
convaincre les pays de l’Union Européenne d’accepter le développement
des armes non létales, dans leurs doctrines militaires et à abandonner
leurs efforts visant à interdire les technologies de contrôle mental.
En 2001, Dennis J. Kucinich s’opposa à la décision du gouvernement
américain de maintenir leurs technologies de contrôle mental et
présenta au Congrès Américain le projet de loi sur la Préservation de
l’Espace exigeant, entre autres, l’interdiction de ces technologies.
Cependant, ses efforts n’ont pas duré longtemps. Après le long silence
sur la question, en 2012 la Russie, face au danger que ses armes
nucléaires ne présenteront plus une menace pour les Etats-Unis, a
choisi d’opter pour la ligne d’action opposée et, de ce fait, le
ministre russe de la défense a déclaré que les armes psychotroniques
font partie du programme d’approvisionnement de l’Etat russe en armes,
pour la période allant de 2011 à 2020
http://en.rian.ru/mlitary_news/20120322/172332421.html.
Ces actions des gouvernements et des parlementaires, ainsi que les
publications scientifiques mentionnées plus haut, présentent des
preuves convaincantes de l’existence réelle de dispositifs permettant
la manipulation à distance des fonctions du corps humain et de
l’activité cérébrale.
Le problème réside dans le fait que si vous rassemblez ce type de
preuve et que si vous le publiez sur Internet, vu qu’aucun grand média
n’ose publier des renseignements classés secrets, votre publication
sur Internet se verra ciblée par les agences gouvernementales. En
guise d’exemple, à l’époque où j’ai publié l’article « How Far in the
Future is the Ban of Psychotronic Arms », les messages se rapportant à
ma page web internationale ont été bloqués sur Facebook, car
considérés comme spams et pareillement, sur Twitter comme « maliciels »
ou logiciels malveillants. Enfin, mes pages web relatives à ces
informations, aussi bien en langue tchèque qu’en langue anglaise, ont
été retirées d’Internet. Les services secrets occidentaux et surtout
américains, apparemment, n’ont pas souhaité qu’un événement comparable
au Printemps Arabe se produise également dans un contexte occidental.
Nous aurions besoin d’un travail systématique de dénonciation de tels
agissements des agences gouvernementales au public d’Internet. Cela
signifierait enregistrer avec une caméra les sites abritant ces
informations, quand elles sont placées sur Internet et  enregistrer
avec une caméra, quand elles ne sont plus disponibles ou lorsque les
références sont bloquées sur Facebook ou Twitter. Les videos prouvant
ces agissements des agences gouvernementales devraient ensuite être
placées avec la nouvelle adresse de la page web du texte en question
sur YouTube et toute l’histoire doit être décrite dans des articles
publiés sur Internet. Pour éviter une répression de la part des
agences de l’Etat, cette tâche devrait être effectuée non pas par une
seule personne, mais par tout un groupe. Ce serait le moyen de faire
prendre conscience à un grand nombre de gens que les services de
l’Etat leur dissimulent leur possession de technologies permettant le
contrôle à distance de l’esprit et du corps humain. Si vous souhaitez
prendre part à une telle action, veuillez m’écrire à l’adresse
mbabacek@czin.eu .
La deuxième façon de lutter contre le secret entourant les armes
destinées au contrôle à distance du système nerveux est d’informer les
parlementaires de l’existence de ces technologies. La plupart d’entre
eux n’ont pas, apparemment, les habilitations de sécurité pour obtenir
ce genre d’information. J’ai discuté avec deux membres du Parlement
Tchèque, et, de toute évidence, aucun d’entre eux n’était au courant
de la possibilité de contrôler à distance le fonctionnement du système
nerveux. N’étant donc pas au courant de l’existence des technologies
de contrôle mental, ils ne voient pas l’intérêt ni l’obligation
d’interdire leur utilisation. Quoi qu’il en soit, nous savons que les
parlementaires ne se soucient guère des questions auxquelles le grand
public
lui-même n’attache pas d’importance. Par conséquent, la pression du
public pour l’interdiction des technologies de contrôle mental est
nécessaire pour que les députés se sentent obligés de tendre vers cet
objectif. Les députés doivent être sollicités individuellement, nous
devons nous assurer qu’ils ont reçu les informations et les citoyens
doivent savoir quels députés ont été informés. Encore une fois, cela
ne pourrait être exécuté que par un groupe de gens et c’est ce même
groupe qui devrait s’efforcer d’informer le grand public. Une liste
consacrée strictement à cette tâche doit être établie sur Internet.
La troisième façon d’amener les gouvernements et les organes
législatifs à adopter une loi interdisant les technologies de contrôle
mental et à créer des équipes capables de détecter les rayonnements
nocifs est de présenter la preuve de la faisabilité de ces
technologies aux cours constitutionnelles et de leur demander de
proposer l’interdiction vérifiable de tout développement, possession
et utilisation des technologies qui permettent la manipulation à
distance du système nerveux. Le problème est que les cours
constitutionnelles ne sont généralement pas autorisées à proposer de
nouvelles législations. En République Tchèque, la Cour
Constitutionnelle n’a pas ce droit jusqu’à présent. La seule chose à
faire est de déposer une plainte devant le tribunal civil et s’ils
refusent cette action, en contester la décision auprès de la cour
constitutionnelle. Le problème est que, pour déposer une plainte
significative, nous avons besoin d’une preuve irrévocable. Il est à
espérer que cette preuve peut être obtenue, grâce à l’utilisation de
divers dispositifs de détection.
Une preuve irrévocable est une preuve obtenue d’une manière
scientifique. La plupart des détecteurs disponibles sur le marché
peuvent détecter des fréquences allant jusqu’à 8 GHz. La plupart des
scientifiques qui effectuent des expérimentations sur les effets de
radiations micro-ondes pulsées sur le cerveau humain en sont venus à
la conclusion que les fréquences porteuses de micro-ondes supérieures
à 3 GHz n’ont pas d’effets. La raison en est que plus la fréquence des
micro-ondes est élevée, plus elle est absorbée dans le tissu humain.
C’est pour cela qu’elle ne va pas assez profondément dans le cerveau
pour y produire des effets. Il y a, malgré tout, des fenêtres pour des
fréquences supérieures à 3 GHz, où les ondes électromagnétiques iront
assez profondément dans les tissus du cerveau pour produire des effets
sur le système nerveux. Parmi ces fréquences, il y a celles de la
lumière rouge et de la lumière du proche infrarouge (PIR). La lumière
rouge de 620 à 750 nanomètres de longueur d’onde va jusqu’à une
profondeur d’environ 1 cm dans le tissu du cerveau et est en mesure
d’affecter environ un quart de la matière grise du cerveau. La lumière
du proche infrarouge (PIR) avec des longueurs d’onde de 700 à 800
nanomètres vont normalement jusqu’à une profondeur de 3 à 4
centimètres dans le tissu (http://www.nirtherapy.com/penetration.php),
mais quand la forme géométrique des ondes de la lumière du proche
infrarouge est modifiée, cette lumière peut être amenée à aller à une
profondeur de 20 centimètres dans le tissu humain. La pénétration de
la lumière rouge et de la lumière du proche infrarouge dans le tissu
humain s’explique par le fait que la longueur d’onde moyenne de
l’activité du tissu de la cellule dans le corps humain est comprise
entre 600 nanomètres et 720 nanomètres
(http://www.elixa.com/light/healing.htm). Ils correspondent aux
fréquences de la lumière rouge et de la lumière infrarouge. Il y a des
études suggérant la capacité de la lumière du proche infrarouge à
affecter l’activité des fibres nerveuses.
Http://www.revitavet.com/CaseStudies/MechanismsActionInfraredLightTissueHealing.pdf
(p. 6).
Pour que le système nerveux humain soit plus susceptible d’être
contrôlé par des fréquences pulsées de lumière, aucune puce n’est
nécessaire. Les scientifiques ont développé des virus qui peuvent
rendre les neurones plus susceptibles de réagir à des
fréquences pulsées de lumière.
(http://www.realclearscience.com/blog/2014/01/optogenetics_the_physics_of_mind_control_108437.html).
Donc, pour que le système nerveux d’un individu puisse être manipulé,
il suffit de faire manger à cet individu des aliments contaminés ou de
lui faire faire un vaccin. Juste deux exemples: l’un des pionniers de
cette recherche, Gero Miesenbock, coupa la tête d’une mouche, puis
utilisa la lumière pulsée pour obliger son corps à voler et,
effectivement, le corps se mit à voler (http://www.sciam.cz/files
/vydani/SA_03_2010/brezen_2010_rozsveceni_mozku.pdf
). Un autre, Carl
Diesenroth, fit courir une souris et ne lui fit prendre que des
virages à gauche, en utilisant la lumière pulsée
(http://www.youtube.com/watch?v=88TVQZUfYGw).
Cependant, la lumière rouge et la lumière du proche infrarouge (PIR)
ne passent pas à travers les murs et autres obstacles optiques
(http://paginas.fe.up.pt/~ee05005/tese/arquivos/wireless_ir_com.pdf)
et, pour cette raison, elles ne peuvent pas être utilisées pour la
manipulation continue du système nerveux humain. La lumière rouge est
également visible et peut être détectée assez facilement. On peut donc
se demander si les mêmes virus qui peuvent amener des neurones à
réagir à la lumière peuvent amener ces neurones à réagir à des
fréquences micro-ondes de 100 mégahertz à 3 Gigahertz, qui pénètrent
dans le cerveau humain. Si cela ne peut être fait, la science
contemporaine n’a certainement pas de problème pour développer des
virus qui puissent amener les neurones à réagir à des fréquences micro-ondes.
Les fréquences de la lumière du proche infrarouge invisible peuvent
être détectées par des détecteurs spéciaux
(http://www.gigahertz-optik.de/272-0-RW-3702.html). On peut alors se
demander si les formes d’ondes de fréquences supérieures à 3 GHz ne
pourraient pas être trafiquées jusqu’à les faire entrer dans le tissu
humain. Les détecteurs de fréquences utilisés par l’OTAN ( 20-40 GHz)
peuvent être trouvés sur internet
(http://www.bestbuy.com/site/whistler-laser-radar-detector-black-black/1307396490.p?id=mp1307396490&skuId=1307396490

Quoi qu’il en soit, de nombreuses expériences, avec les périphériques
disponibles, doivent être effectuées, lors de la recherche de preuve
de l’utilisation des fréquences de micro-ondes pulsées sur les êtres
humains, fréquences appelées « psychoactives ». Si de telles preuves se
confirment, il faudrait les présenter aux médias et aux tribunaux. Ces
preuves devraient être une raison suffisante, pour exiger un projet de
loi prohibant la possession et l’utilisation des technologies de
contrôle mental aussi bien par des particuliers que par des organismes
gouvernementaux. Il est évident que les médias ainsi que les tribunaux
vont vouloir vérifier ces éléments de preuve dans les laboratoires
scientifiques. Pour cela, il est nécessaire de demander aux
laboratoires scientifiques de vérifier ces preuves, avant
même qu’elles ne soient présentées à la presse ou aux tribunaux. Les
scientifiques sont fort serviables, lorsqu’ils ont affaire à des
preuves sur vidéo convaincantes. Ils devraient être bien disposés à
les vérifier avec leurs instruments de précision.
Mais qu’est-ce qu’on entend par « preuves convaincantes »?. Selon divers
rapports, la densité de puissance du rayonnement électromagnétique
dans les villes, la plupart du temps ne dépasse pas 5 microwatts par
centimètre carré. Cependant, il arrive que, dans une ville indienne,
la mesure atteigne 1 MW par centimètre carré. La plupart des
scientifiques, qui ont effectué des expériences avec les effets des
micro-ondes sur l’organisme humain, conviennent que la densité de
puissance nécessaire ne dépasse pas 10 microwatts par centimètre
carré. Dans l’expérience de Frey avec l’effet d’audition par
micro-ondes, la densité de puissance moyenne pour les différentes
fréquences et les  largeurs d’impulsion a varié de 0,4 microwatts par
centimètre carré à 7,1 milliwatt par centimètre carré. Dans les
expériences de Ross Adey avec l’efflux (ou écoulement) de calcium dans
le système nerveux, l’efflux s’est produit uniquement dans la gamme de
densité de puissance de 0,1 à 1 mW par centimètre carré. Adey obtenait
les meilleurs résultats dans d’autres unités, lors de l’utilisation du
champ électromagnétique de 10 V par mètre et 56 V par mètre. Étant
donné que la densité de puissance des fréquences de contrôle mental
est proche du smog électromagnétique à l’intérieur des villes, il est
conseillé de prendre les mesures de la densité de puissance en-dehors
des villes. Les mesures doivent être prises, le plus loin possible des
antennes de téléphone cellulaire, loin également des lignes
électriques, sous lesquelles l’intensité du champ électromagnétique
peut atteindre 100 V par mètre et aussi loin que possible des lignes
électriques à haute tension, sous lesquelles l’intensité du champ
électromagnétique peut atteindre 10,000 V par mètre. Il faudrait que
la distance entre l’individu dont on prend les mesures et l’individu
prenant les mesures permette à ce dernier de voir sur caméra-video si
la densité de puissance augmente, au fur et à mesure que l’individu
dont il prend les mesures s’approche. L’expérience devrait être
répétée plusieurs fois.
Il est possible de trouver sur Internet le détecteur de radiations
électromagnétique DT-1180 pour $ 21. Il mesure, d’une part,
l’intensité des champs électromagnétiques à des fréquences allant de 5
Hz à 400 kHz (avec une précision de 1 Volt par mètre) et, d’autre
part, la densité de puissance des champs électromagnétiques à des
fréquences allant de 300 Megahertz à 2000 mégahertz (2 Gigahertz) avec
une précision de 1 microwatt par centimètre carré.
Quant aux compteurs de fréquences, il est pratiquement impossible de
trouver des preuves d’existence de micropuces, aussi bien à
l’intérieur qu’à l’extérieur des villes, en raison de la forte
présence d’ondes électromagnétiques dans notre environnement moderne.
Mais il existe des grottes ou d’anciennes mines accessibles au public,
où les ondes électromagnétiques des fréquences micro-ondes ne
pénètrent pas. Le personnel de ces sites ne s’oppose pas à la prise de
mesures dans leurs installations.
Si la puce ne reçoit pas son énergie à partir de l’antenne extérieure,
elle devrait fonctionner, même quand elle est dans la grotte ou dans
la mine. Elle doit être mesurée par le compteur de fréquences (le
compteur de fréquences Aceco FC-6002 Mk2 enregistrant des fréquences
allant jusqu’à 6 gigahertz peut être acheté, au prix de 149 euros)
ainsi que par un dispositif mesurant la densité de puissance. Les
mesures devraient être enregistrées sur la caméra. Elles devraient
être répétées au même endroit, en l’absence de la personne dont on
prend les mesures et sur une personne qui ne se déclare pas ciblée par
des radiations de contrôle du cerveau, puis devraient être
répétées plusieurs fois devant la caméra. Les enregistrements vidéo
doivent être ensuite présentés aux scientifiques qui ont accès à des
salles électromagnétiques blindées et il faudrait les inviter à
vérifier la présence de la puce avec leur équipement. La preuve
scientifique devrait être ensuite présentée aux médias et aux
tribunaux. (Par souci d’économie, on pourrait commencer uniquement
avec le détecteur de radiations électromagnétiques). Si vous trouvez
cette preuve, veuillez me le faire savoir à mon adresse e-mail
mbabacek@czin.eu .
Encore une expérience qui vaudrait la peine d’essayer, dans le cas où
l’on n’obtient aucun élément objectif. Essayez de vérifier jusqu’à
quel point l’expérience d’une personne qui prétend être ciblée
pourrait changer, lorsque le champ magnétique, dans lequel elle se
trouve, change. Lorsque Ross Adey a effectué ses expériences avec le
flux de calcium à partir de neurones, d’autres scientifiques ont
constaté qu’ ils ont dû utiliser des fréquences d’impulsions de
micro-ondes différentes de celles de Ross Adey, afin d’obtenir les
mêmes résultats. Lors de la recherche des causes de ce phénomène, ils
ont découvert que ce sont les variations de l’intensité du champ
magnétique terrestre, à l’emplacement de leurs expériences, qui ont
été responsables des variations de fréquences d’impulsions efficaces
dans leurs expériences.
Enfin, Ross Adey a placé à côté d’un poulet quelques cerveaux, qu’il
utilisait avec une bobine de Helmholtz, laquelle bobine a coupé en
deux les champs magnétiques terrestres. Pour provoquer le flux de
calcium à partir de neurones, il avait besoin d’une fréquence de
micro-ondes pulsées de 30 Herz, au lieu de fréquences pulsées de 15
Herz. L’explication de ce phénomène est la résonance de cyclotron.
Pour cela, il serait important de voir si l’expérience d’une personne
ciblée pourrait changer, en présence d’un champ magnétique artificiel
puissant ou en présence de bobines de Helmholtz. Dans les années 70 du
siècle passé, les casques des sèche-cheveux produisaient des champs
magnétiques d’environ 30 Gauss. La force du champ magnétique terrestre
varie de 0,25 à 0,65 Gauss. Si les casques des sèche-cheveux actuels
continuaient de produire des champs magnétiques puissants, il serait
utile de vérifier si l’expérience d’une personne ciblée change, quand
elle sèche ses cheveux dans le casque (Sinon, il serait intéressant
d’acheter l’ancien casque) . Si l’expérience de plusieurs personnes
prétendant être ciblées pouvait changer, en raison du changement du
champ magnétique terrestre, ce serait une preuve irréfutable que ces
personnes sont soumises aux effets des radiations micro-ondes
pulsées et il ne resterait plus qu’à trouver la fréquence porteuse
utilisée contre ces personnes. (Si vous tentez cette expérience,
veuillez me faire savoir les résultats à mon adresse
mbabacek@czin.eu ). Une autre façon de découvrir un champ magnétique
artificiel serait de subir un examen par résonance magnétique qui dure
généralement plus d’une demi-heure. Solénoïde fonctionnerait ainsi.
Je crois qu’il devrait y avoir une liste sur Internet, dédiée
strictement à la recherche scientifique, qui se concentrerait sur la
possibilité de l’utilisation des ondes électromagnétiques pulsées
contre les êtres humains.
Il y a environ huit ans, j’ai trouvé sur Internet une proposition des
scientifiques chinois pour développer une communication directe de
cerveau à cerveau avec l’utilisation du concept de connexion non
locale d’électrons et de photons. Vous savez probablement que le
concept de la physique quantique stipule que, dès lors que deux
électrons ou photons se rencontrent, leurs réactions sont couplées,
peu importe à quelle distance de l’un de l’autre ils se trouvent.
Si l’on fait se rencontrer les photons et les électrons dans deux
cerveaux ou dans un cerveau et un ordinateur neuronal, il est tout à
fait possible que les deux cerveaux ou un cerveau et un ordinateur
neuronal soient unis. Comme nous l’avons vu lors de cette conférence,
il est possible de faire entrer la lumière du proche infrarouge (PIR)
jusqu’à 20 cm de profondeur dans le cerveau. Peut-être cela serait-il
un moyen d’amener les photons à se lier avec deux cerveaux et
d’établir l’ interconnexion d’un cerveau avec l’autre cerveau ou bien
avec l’ordinateur simulant une activité cérébrale.
Je sais pertinemment que la détection d’un tel acte malveillant chez
un organisme gouvernemental est plutôt impossible, une fois qu’il est
fait. Je me demande si les armes utilisant des concepts physiques
inconnus, dont les Russes ont récemment annoncé le développement,
comprennent ce concept. La défense possible contre ce genre de
manipulation du cerveau humain pourrait être le remplacement de
photons dans le cerveau par de nouveaux photons, au moyen d’une longue
exposition à la lumière du proche infrarouge (PIR). Si quelqu’un tente
l’expérience, il serait utile d’amener le générateur de lumière du
proche infrarouge à générer la lumière à 20 cm de profondeur dans le
tissu (avec la forme d’onde ajustée). Celui qui en fait l’essai doit
s’assurer qu’il ne génère pas la lumière dans le proche infrarouge qui
réchauffe le tissu et qui pourrait nuire au cerveau. La lumière du
proche infrarouge réchauffe le tissu seulement à 0,2 degré Celsius. Si
quelqu’un essaie cette méthode, veuillez me le faire savoir à mon
adresse e-mail mbabacek@czin.eu .
Pour conclure, je tiens à souligner une fois de plus que, en ce monde
moderne, avec les incroyables progrès de la science et de la
technologie, l’interdiction d’accéder au cerveau humain avec divers
radiations, de la part des gouvernements ou des organismes ou des
individus malveillants, devrait être intégrée dans la constitution de
tous les pays du monde. Sinon, ce serait la destruction des concepts
d’indépendance de l’être humain et de la démocratie.
Aujourd’hui, l’obstacle majeur pour atteindre cet objectif est la
lutte que mènent les Etats-Unis ainsi que leurs entreprises et élites
financières, pour atteindre la puissance mondiale, au lieu de partager
cet objectif avec la Russie, l’Union Européenne, et avec d’autres pays
démocratiques ainsi que la Chine. Si le monde humain est censé avoir
un avenir humaniste et démocratique, il faut qu’il soit mis fin à la
lutte pour la domination du monde par les gouvernements.

http://www.youtube.com/watch?v=88TVQZUfYGw

http://www.alterinfo.net/Prouver-et-denoncer-le-controle-mental_a110471.html

La télépathie synthétique ou controle psychotronique de vos pensées

La télépathie synthétique ou controle psychotronique de vos pensées

telepathie-imagerie-cerebrale-604-288x131

La télépathie synthétique aussi connue sous le nom de psychotronique  est un terme utilisé pour décrire le processus par lequel se fait l’interface Neuro-computer. Le signal électromagnétique produit par la pensée humaine est intercepté, traité par un ordinateur puis renvoyé au cerveau. (ref 1,2,3,4)

                                              Histoire
En 1967, Edmond M. Dewan a publié un article dans la revue Nature qui faisait  référence au contrôle des ondes Alpha ,  les faisant « switcher »  on / off, pour produire un code Morse (ref 5) en utilisant un EEG. 
Dewan et d’autres chercheurs par la suite ont réussis à transmettre des mots et des phrases juste par la pensée.
En 1976, Robert G. Malech c’est vu attribué aux USA le brevet  3951134 pour l’influence à distance sur les ondes du cerveau à l’aide d’une radio(ref 6). 
Ce brevet faisait déjà référence à la démodulation des ondes pour les transférer à un computer pour les analyser. 
En 1988, Farwell, L.A. & Donchin, D.  a décrit une méthode de transfert d’une   information linguistique usant le  système P300 (ref 7). Ce système combiné l’information obtenue à la pensée du sujet. Dans ce cas précis la sélection d’une lettre de l’alphabet à laquelle le sujet en pensée
 
USA brevet 6,011,991, attribué en Janvier 4, 2000, décrit une méthode de  contrôle du cerveau humain à distance pour communiquer. Déposé en Décembre 7, 1998, un brevet décrivait un système capable d’enregistrer une onde cérébrale à l’aide d’ un capteur et la transmettre via un satellite à un ordinateur pour l’analyser. Cette analyse déterminerai si un individu pouvait communiquer un « mot, phrase, ou une pensée qui correspondrait au signal initial » (ref 8).
                                             THÉORIE

La télépathie synthétique peut être caractérisée par 2 groupes majeurs, l’un passif et l’autre actif. Un opérateur radar peut être passif ou actif.

 

La réception passive c’est l’aptitude de « lire » un signal sans en transmettre un autre. C’est comparable à l’écoute d’une station radio – le cerveau génère une onde électromagnétique qui peut être captée à distance. La qualité de l’interception dépend de la sensibilité du récepteur. Cette dernière est caractérisée par sa longueur d’onde et la qualité des filtres.
La plupart des chercheurs au budget limité utiliseront pour cette étude un EEG ou un appareil équivalent aux performances plus ou moins rapprochées.    
 Pour cette même étude, les militaires ont bénéficié d’un budget colossale  pour  développer cette technologie de surveillance (ref 9). Ce système de surveillance portant nom TEMPEST. En 2001, le congres américain c’est opposé à cet arme « Space weapons » (ref 10). Ironie le mot tempest comme verbe signifie RAGE et comme nom c’est un orage. 
Robert G. Malech’s a déposé un brevet( en 1976) d’une machine qui en émettant une onde électromagnétique interfère après IMPACT  avec les ondes du cerveau humain. L’onde de choc retour est captée par la machine qui l’amplifie, la module pour ensuite l’envoyer vers un computer pour être  analysée et traitée. http://humanrights.yuku.com/topic/541    
                   Domaines de recherches actuelles
En 2010, les militaires américains ont avoués à « demi-mots » des recherches dans ce domaine pendant la « guerre froide ». Des documents dé-classifiés ont été mis à la disposition du grand publique. Mais d’autres sources officieuses indiquent que ces armes sont actuellement déployés dans des zones de combat pour dérouter les troupes ennemies.  On soupçonne, d’autre part,  l’utilisation de ces armes sur des civils et pour la déstabilisation de certains gouvernements à travers le monde (ref 11, 12).
Aujourd’hui, la communication militaire sur le « terrain » semble silencieuse et discrète. 
  • Plus de 4 million $ ont étés attribués à DARPA pour l’an fiscal 2009/2010 afin de développer un système appelé- « Silent Talk » (ref 13). Les recherches sont menées par The Cognitive NeuroSystems Lab at UC Irvine (ref 14). 
  • Un budget équivalent de 4 million $ a été alloué par l’armée à une institution civile en l’occurrence the University of California pour la fabrication d’un computer dédié à « synthetic telepathy »(ref 15). Les recherches devraient déterminer, utilisant EEG, la signature neurale d’un mot avant sa vocalisation et surtout savoir si le modèle ainsi repéré pouvait être généralisable (ref 16). 
  • Cette étude complète un programme de 70 $ initié en 2000 qui avait pour but de développer un hardware pouvant s’adapter aux métabolismes de son utilisateur (militaire)- (ref 17)
  •  Des images ont étés extraites du cerveau. Japan’s ATR Computational Neuroscience Laboratories ont réussis à reconstituer des images que le sujet regardait. Le but suprême de ce projet est de pouvoir visualiser en temps réel l’image de la rétine et celle qu’on imagine dans sa tête et cela implique aussi les rêves (ref 18).
                               Computer médiation 
Computer médiation  est classé en 2 catégories, l’une dite  interprétative et l’autre interactive.
La médiation Interprétative est passive et se contente d’analyser les signaux affluents du cerveau humain. Le computer « lit » le signal puis le compare dans sa DATABASE  aux autres signaux et leurs interprétations.
L’erreur au fil du temps diminue et l’interprétation du signal s’améliore.
La médiation interactive peut être en position passive-active ou bien en mode active-active. Dans les 2 cas, passive et active la fonction principal est de CONTRÔLER le CERVEAU. Par la vertu des ondes magnétique on « lit » et « écrit » à votre cerveau. Par infraction on essaye de vous contrôler!
La médiation interactive peut être utilisée manuellement ou via AI – Intelligence artificielle. Elle requiert un opérateur « humain » qui renvoie un signal de retour qui peut être soit un discours soit une image. 
 
La médiation AI explore le système cognitif du sujet pour identifier les images,  les discussions, objets, les bruits et d’autres fonctions. Il est préférable, d’après le manuel, de développer des routines AI pour cette exploration spécifique.
 
Les systèmes basée sur l’intelligence artificielle dits AI déterminent des sensations, des impressions mentales, l’humour et des conversations pour se faire une idée de la personnalité de la victime. Ces systèmes intelligents non seulement peuvent générer des monologues mais ils peuvent aussi être utilisés comme moyens de communications et de même mener des interrogatoires. 
Les derniers modèles en étude chez UC Irvine pour l’armée Américaine (ref 19).
 
Il parait qu’ils seront encore plus PERFORMANTS  pour combattre l’espionnage « industriel » et surtout le terrorisme. 
 
Des systèmes moins « performants »sont déjà opérationnels et déployés en toute discrétion par le monde.
                                        Usages militaires              
Les militaires les utilisent « strictement »pour la communication de leurs agents en service, pour les interrogatoires de « suspects » et bien-sur pour la collecte de renseignements à l’insu de la source. 
 
Il subsiste incompréhensiblement un problème majeur lors de son utilisation comme moyen de communication. On ne peut pas identifier malencontreusement l’origine de la transmission.  
Ainsi la télépathie synthétique a ses limites quand on l’utilise pour la communication à moins de s’équiper d’un casque muni d’un système de cryptage.
 
 Donc inefficace pour l’instant en situation de combat. 
La télépathie syntéthique, qui reste quand même une intrusion, requiert  une concentration particulière soutenue qui risque d’être fatale sur un champ de combat. 
 
En ce qui concerne la collecte de renseignements, la télépathie synthétique a encore ses limites. En d’autres termes, la manipulation psychologique est un facteur clé dans la collecte d’information et cela même fausse les données.  
 
Dans la pratique, la surveillance passive du monologue intérieur sur une longue période de temps (mois, années) est probablement la méthode la plus efficace de collecte de renseignements.
Plus la BASE DE DONNÉES est fournie et plus le système est fiable… 
 Disposant de la capacité de placer une personne dans un état d’hypnose, celle-ci  est souvent conseillée par les théoriciens de la conspiration.
Pour formuler la pensée, le cerveau ne dispose que d’un pipeline « imposé » à travers lequel l’information est traitée. Ainsi le canal de communication « Computer-Cerveau » étant  DÉLIMITÉ on a plus de chance de perfectionner et d’affiner la technologie. Le cerveau possédant des milliards de connexions synaptiques aléatoires simultanées, il fallait commencé par isoler une zone pour pouvoir prétendre comprendre le fonctionnement de cet organe.         
 Pour formuler la pensée, le cerveau dispose d’un pipeline à travers lequel l’information est traitée (ref 20).
 
À la base, les impulsions guident le comportement humain et la manipulation de ces impulsions donne un avantage stratégique à la fois de combat et des situations politiques. En modifiant les facteurs de motivation d’un sujet ou du groupe cible, il est plus facile de guider leur décision.
C’est pour çà qu’il faut intervenir en amont du processus de décision de la cible.
Un avantage certain en temps de guerre dans des situations de combat ou pour des décisions politiques critiques. 
 
Par génération d’impulsions, généralement communes à tous les humains, contre une foule de manifestants – on peut entraîner sa dispersion ou bien sa volonté de coopérer avec les autorités. 
 
Ce type de télépathie synthétique est sans doute un argument politique d’appoint puisque il supprime la dissidence.(Ref 21)
 
Le transfert à la mémoire, à court et à long terme, peut être inhibée par cette perturbation signalétique. Ainsi une Amnésie (rétrograde et antérograde) peut être provoquée.  Tout signal qui  interfère sur le fonctionnement normal du cerveau peut l’affecter d’une façon ou d’une autre.(ref 22)
 Les systèmes de vision et audition pourraient également être compromis, comme avec n’importe quel système de traitement de données, la corruption des entrées se traduirait par des hallucinations, un peu comme les effets du LSD. 
Avec une interface propre à ces régions, des évènements tels que «enlèvements extraterrestres» ou «voir Dieu» pourrait être assez facilement truqués. 
Sous le prétexte de « maladie mentale »  les victimes sont INTERNES  pour servir de COBAYES. (Ref 23, 24, 25)

Uniformité du Spectre du Son Silencieux  

                                                SSSS/S-Quad


ITV Nouvelles Service, en Mars 1991, a produit un rapport de l’échographie greffer sur une émission de radio commerciale (100Mhz) visant à entraîner le cerveau des soldats irakiens et en créant un sentiment de désespoir. La vertu des messages SUBLIMINAUX…(ref 26)

Cela a été lié au brevet US 5,159,703 attribué à M. Oliver Lowery « , qui se réfère à un « système de communication silencieux dans lesquels des sons  imperceptibles ( dans le spectre de fréquences audio très basses/ très élevés ou encore dans le spectre de fréquences ultrasoniques adjacentes)  propagés acoustiquement ou par vibration, pour persuader l’ennemi à son insu. Cela est généralement possible par l’utilisation de haut-parleurs, d’ écouteurs ou de transducteurs piézoélectriques.(ref 27) 

 

L’ouïe humaine est à peu près dans la gamme de fréquences de 20 Hz-20 à 
20 kHz _ mais un adulte perd la capacité d’entendre les gammes supérieures à mesure qu’il vieillit. En plus, la plupart des radios bon marché, ont une diffusion limitée qui rendra la diffusion du message subliminal silencieux  inefficace.(ref 28)

 

Pour parer à cette déficience technique on tentera d’exploiter les capacités naturelles de l’être humain, à savoir :

1. Amplification du  signal radio via la capacité des cellules à une certaine fréquence.
2. Démodulation du signal radio via la capacité des cellules à propager les ondes.
Cela n’est pas aussi bizarre que çà paraisse (ref 29)
                           CONTROLE DU CERVEAU 


La croyance populaire dans l’existence de probables complots par le monde et la référence ancrée  à la science-fiction facilitera l’endoctrinement et fera accepter  au monde que l’esprit humain peut être contrôlé à distance. 
Une fois endoctrinés, les individus peuvent être transformés en automates aveugles et contrôlés directement par des ordinateurs.(ref 30)
 Avoir des agents-dormants ou des assassins en territoire ennemi ( ?)


Interféré à distance pour « écrire » au cerveau est possible grâce à une interférence électrique.(ref 31)


La STIMULATION magnétique trans-crânienne produit des interférences qui troublent les sensations et les sentiments. (ref 32)
 L’amplitude  du  signal » extérieur » généré devra être plus faible que celle du système nerveux de la cible. Une amplitude supérieure du signal pourrait interrompre le flux neuronales qui pourraient entraîner la mort. 
 
Il existe 2 méthodes pour pousser un individu à tuer un autre à la disposition de la télépathie synthétique : 
  • La première c’est de tirer avantage des « prédispositions » d’ un individu afin  qu’il use ses capacités pour tuer une cible condamnée.
  • la seconde consiste à corrompre leur mental en le contrôlant et en amplifiant les pulsions de l’un pour qu’il tue l’autre (ref 33, 34) 
Dans les deux cas, les mécanismes sous-jacents sont les mêmes, à donner des impulsions et des sensations qui exhorte l’individu à commettre un assassinat. 


Ce n’est pas l’hypnose, mais simplement de la manipulation presque  physiologique à l’insu des cibles.

 
Un autre domaine un peu moins violent et plus ‘utile’ serait la manipulation des hommes politiques (ref 35)

Pensées, sensations et impulsions  peuvent être manipuler pour influencer les politiques et les gens prenant ‘les décisions ». Le même « processus » peut être utilisé sur la population pour oublier les « promesses politiques »  ou bien on peut maintenir l’influence de certains « groupes ». Condamner ainsi le choix libre et faire taire sur la libre expression.(ref 36)

  

Les gouvernants du Monde ENTIER devraient se concerter pour éviter tout dérapage inconscient – La maturation et l’expansion de cette technologie n’est plus à prouver.  


Sur la’toile’ la liste des victimes s’allonge un peu plus chaque jour (ref 37)


Pour éviter la PSYCHOSE et lever le voile sur cette technologie – Il faudra peut-être répondre à la question : 
‘ Qui a le DROIT de manipuler à distance sans l’accord du « manipulé » ? ‘
        
                                                   LA LOI

Le terme « psychotronique » – raccourci de psycho-électronique ( ref 38)  a été proposé dans l’ordonnance de 2001  _ Bill H.R. 2977 Space Preservation qui a  a mis « psychotronic »  dans la liste des armes spatiales qui devrait probablement être interdits (ref 39).
En 2001, le President Vladimir V. Putin a intégré un paragraphe dans la loi pour rendre illégal l’usage des armes électromagnétiques et des armes psychotroniques pour éviter les dérapages. 

Cet acte peut être qualifié de contre nature et son originalité ne peut pas excuser sa CRUAUTÉ.   AI médiation qui utilise une MACHINE  contre l’HOMME est en total contradiction avec la Convention de Genève qui impose une éthique aux hommes. Et surtout à ceux utilisant les machines.  

 
Le parlement Européen a adopté une résolution le 28 Janvier 1999 [38]28.1.99
Environment, security and foreign affairs A4-0005/99:

La résolution portée sur l’interdiction d’acquérir la technologie des nouvelles  armes dîtes  « non-létal »  et leurs développements.

 
sources :
 
1. http://www.msnbc.msn.com/id/27162401/ – Army developing ‘synthetic telepathy’
2. http://timesofindia.indiatimes.com/HealthSci/US_army_developing_synthetic_telepathy/articleshow/3596708.cms – US army developing synthetic telepathy
3.url=http://io9.com/5038464/army-sinks-millions-into-synthetic-telepathy-research – Army Sinks Millions Into « Synthetic Telepathy » Research
4. http://io9.com/5065304/tips-and-tricks-for-mind-control-from-the-us-military – Tips and Tricks for Mind Control from the US Military
5. http://cnslab.ss.uci.edu/muri/research.html#Dewan – MURI: Synthetic Telepathy
6. http://v3.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=US&NR=3951134&KC=&FT=E – Apparatus and method for remotely monitoring and altering brain waves
7. http://cnslab.ss.uci.edu/muri/research.html#FarwellDonchin – MURI: Synthetic Telepathy

La  » GUERRE DES FREQUENCES « 

C’est ce que je vis au Canada !

La  » GUERRE DES FREQUENCES  » fait partie de Haarp, de l’utilisation des armes scalaires : armes à micro-ondes, ELF (extremely low frequency), identification de l’adn et attaque à longue distance, notamment via les chemtrails (effet miroir, entre autres), de la cible (chaque individu a une signature unique), et manipulation mentale de l’entourage (famille, amis, etc.) pour harceler la cible et éventuellement, si possible, la détruire, psychologiquement ou physiquement. Les projets HAARP et DARPA (programme de recherche du Pentagon sur le contrôle de la masse) sont le bras armé du seigneur pour le CHAOS. HAARP et HIPAS sont les projet de réchauffement de la ionosphère et du contrôle des esprits par les ondes. La NASA est directement impliquée dans le projet.

http://secretebase.free.fr/complots/techno/haarp/haarp.htm


 

PROJET H.A.A.R.P. ET CHEMTRAILS
Une Technologie Secrète

MANIPULATIONS CLIMATIQUES ET CONTRÔLE DES ONDES ET DU CLIMAT

Le système H.A.A.R.P. (Highfrequency Active Auroral Research Project), est à première vue un projet de recherche tout à fait inoffensif., composé de 36 antennes érigé en Alaska centrale, à 300 km à l’Est d’Anchorage (62 deg 23.5’N, 145 deg 8.8’W). L’un des buts du projet serait de constituer une sorte  » d’arc antenne  » électrique permettant de provoquer une pluie de radiation électromagnétique sur une zone prédéterminée.

Au début des années 80, le principe mis en place était axé sur la recherche optimisée de réservoirs de gaz naturel dont le sous sol est abondamment pourvu, pour les besoins énormes locaux dans un environnement difficile pour l’homme.

 

L’un des premiers brevets concernant des systèmes de type radio émetteurs du projet HAARP avait pour projet un site de plus de 70 km de diamètre utilisant de grandes quantités d’énergie électrique fournies par les turbines de centrales fonctionnant au gaz naturel.

Le système, tout en rendant obsolète le système de laser destructif à rayons X cher à Reagan dans le cadre du programme anti-missile de la « guerre des étoiles », de Ronald Reagan et abandonné depuis, permettrait de concevoir un bouclier de protection globale rendant inopérant tout système de navigation et de guidage de n’importe quel missile en vol et ce, sur n’importe quel point du globe.

 

L’idée de base de ce nouveau concept d’arme est de générer un faisceau d’ondes radio d’une intensité énorme (1.7 Gigawatts – 2.8 à10 MHz) en direction de la haute atmosphère selon le mode opératoire inversé d’un radio télescope puisqu’il s’agit d’émission et non de réception, afin d’y provoquer l’ionisation de certaines particules neutres par l’échauffement des électrons à certaines altitudes. N. Tesla avait baptisé ces ondes  » ondes stationnaires terrestres « . L’ionosphère serait alors utilisée comme des lentilles, un miroir ou un système d’antennes. L’ionosphère constitue un bouclier électrique contre le bombardement cosmique constant de particules à haute énergie et les piège pour les empêcher d’atteindre la surface de la planète.


La partie de l’ionosphère concernée se situe à une altitude comprise entre 60 et 900 km au-dessus de la surface terrestre. Les recherches officiellement reconnues tendent à assurer l’amélioration des communications radio à longue portée, ou des moyens de transmission avec les sous-marins.

Le Pentagone est le principal pourvoyeur de fonds. Le Département de la défense, de l’Air Force et de la Marine sont naturellement concernés. Les ondes générées par les systèmes de transmission radio à hautes fréquences classiques sont pour la plupart absorbées par les couches de la basse atmosphère et se désintègrent. La basse atmosphère terrestre est principalement composée de gaz constitués de molécules et d’atomes neutres. L’ionisation concerne la haute atmosphère, l’ionosphère donc, où les rayons ultraviolets et les rayons X transforment ces particules en électrons libres et en ions.

La notion de température est plutôt fonction de l’état  » d’excitation  » des électrons. Suivant les fréquences et les conditions atmosphériques, l’ionosphère réfléchit, absorbe ou altère les signaux radio. Les ondes radio de Moyenne Amplitude (AM)  » passent  » mieux de nuit lorsque la réflectivité de l’ionosphère est accrue, alors que leur portée est nettement diminuée de jour. Les champs magnétiques terrestres perturbent d’autre part notablement la nature de l’ionosphère.

Une argumentation en faveur du système HAARP allègue qu’il serait possible de protéger les hautes couches atmosphériques en empêchant la dégradation des trop fameuses couches d’ozone.

 

Ainsi c’est plus de 200 millions de dollars de budget, aux frais du contribuable américain et pour sa propre ruine à plus ou moins longue échéance, auront été investis dans le programme de recherche d’ici la fin de la décennie.

Le système prochainement mis en place, dont le nom est  » IRI  » pour Instrument de Recherche Ionosphérique, sera constitué d’un ensemble de 360 antennes, soit dix fois plus qu’actuellement. Ce sigle est étrangement proche au point de la parodier, de celui de l’écriteau,  » INRI  » accroché à la croix au dessus de la tête du Sauveur.

 

La  » GUERRE DES FREQUENCES  » fait partie de Haarp, de l’utilisation des armes scalaires : armes à micro-ondes, ELF (extremely low frequency), identification de l’adn et attaque à longue distance, notamment via les chemtrails (effet miroir, entre autres), de la cible (chaque individu a une signature unique), et manipulation mentale de l’entourage (famille, amis, etc.) pour harceler la cible et éventuellement, si possible, la détruire, psychologiquement ou physiquement. Les projets HAARP et DARPA (programme de recherche du Pentagon sur le contrôle de la masse) sont le bras armé du seigneur pour le CHAOS. HAARP et HIPAS sont les projet de réchauffement de la ionosphère et du contrôle des esprits par les ondes. La NASA est directement impliquée dans le projet.

Voir : l’Agenda occulte

La ionosphère nous protège des radiations cosmiques du soleil et des perturbations éléctromagnétiques. En contrôlant ces phénomènes il est possible de contrôler la météo sur terre. Les scientifiques ont donc découvert l’influence de la ionosphère et les effets sur l’homme et sur son cerveau. Maintenant ils construisent des antennes partout, et ce n’est pas un hasard que la bande de fréquence choisie pour l’utilisation du téléphone cellulaire soit celle de Wilhelm Reich, qui a découvert dans les années 1940 comment pour manipuler un esprit sans que la victime ne s’en apperçoive. Reich a travaillé sur ce projet secret de la CIA pendant plus de 5 ans, à partir de 1947-1952, jusqu’à ce que la CIA utilise le contrôle de l’esprit sur le peuple américain.

Voir : Mind Control

 

Le potentiel disponible engendré par le système du projet HAARP est absolument fantastique et peu de citoyens du monde ont conscience de la révolution profonde qui va s’appliquer aux moyens de servitude dont va pouvoir disposer un jour ou l’autre une élite qui rêve d’un contrôle total de l’humanité. Afin par exemple d’ausculter la surface terrestre, des antennes virtuelles générant des trains d’ondes gigantesques à fréquences extrêmement basses (Extremely Low Frequency ELF), enregistrent leurs réflexions pour les renvoyer à des laboratoires où des calculateurs les analysent. L’imagerie ainsi constituée est le reflet des ruptures d’homogénéité du sous sol terrestre ou des profondeurs marines. Des micro ondes à pulsion rapide excitent les composants électroniques et provoquent leur destruction finale par fusion, tout ceci s’accomplissant à la vitesse de la lumière! Cette technologie, à caractère environnemental, permet dans le cadre d’applications purement militaires de:

Perturber sérieusement les systèmes de communications des satellites au point par exemple de plonger dans le silence une partie de la planète.
Modifier, intercepter et contrôler la trajectoire de missiles ennemis bien avant qu’ils se profilent à l’horizon.
Modifier la météorologie au dessus de zones prédéfinies en localisation et en étendue… inondations et sécheresses seraient ainsi donc programmables.
Modifier les fréquences de l’air.
Affecter par radiation électromagnétique pulsée les fonctions cérébrales propres au processus de la pensée humaine
Augmenter la température interne du corps pouvant ainsi provoquer des conflits psychologiqueset des problèmes de santé.
Provoquer par échauffement local, l’explosion de réservoirs d’automobiles.
Mettre à feu des munitions transportées par air par fusion des fusibles de protection des systèmes électroniques embarqués.
Brouiller les systèmes de communication/navigation utilisés par les compagnies aériennes civiles ou militaires.
Modifier les chemins de migration de la faune sauvage. Les suicides de masse des baleines, cachalots et autres dauphins devraient nous faire réfléchir car ces phénomènes étaient inexistants par le passé; les tortues de mer qui meurent faute de pouvoir gagner une plage, des poissons tropicaux que l’on trouve dans les eaux froides du cercle arctique sont autant d’exemples alarmants.
Effectuer une exploration topographique, pour collecter des informations, ausculter et analyser le sous-sol afin de localiser des laboratoires et autres fabriques d’armes souterrains.
de détecter des tremblements de terre ou de les provoquer.
Faire fondre la/les calotte(s) polaire(s).
Créer un bouclier thermique qui permettrait par exemple d’évaluer la composition des éléments constitutifs d’un missile balistique intercontinental.
Provoquer une surtension électronique dans les systèmes embarqués de guidage d’un avion en vol d’intrusion en basse altitude. Un satellite espion ou  » non référencé  » pourrait être soumis au même régime.
Améliorer les moyens de commande, de contrôle et de communication militaires;.
Zapper toute forme de communication radio sur une aire donnée tout en maintenant le fonctionnement du système de communication interne.
Constituer un instrument de recherche pour les énergies fossiles.
Générer une imagerie tridimensionnelle ( voir: Projet Blue Beam )

 

La contamination de l’eau et des aliments avec des molécules agissant sur l’humeur et sur l’esprit est aussi possible. Diffuser dans l’eau ou les aliments des micro-robots (ou « nano-machines ») invisibles à l’oeil nu. Une fois dans le corps, des centaines de micro-robots porteurs d’une micro-puce électronique pourraient aller se greffer sur les neurones pour en prendre le contrôle. Des nano-robots invisibles à l’oeil nu ont déjà été produits, et l’interfaçage neurone-microprocesseur a déjà été expérimenté avec succès en laboratoire. La technologie des micro-processeurs ultra-miniaturisés est également maitrisée depuis quelques années.

Jean-Pierre Changeux, Président d’honneur du Comité (Comité Consultatif National d’Ethique) et neurologue à l’Institut Pasteur de Paris, a annoncé lors de la réunion publique annuelle du Comité National Consultatif d’Ethique que comprendre le fonctionnement du cerveau humain est susceptible de devenir l’une des disciplines les plus riches et prometteuses du futur. Mais les neurosciences posent également certains risques, dit-il, en soutenant que les progrès en imagerie mentale ouvrent le champ à de très grandes capacités d’invasion de l’intimité. Bien que le matériel nécessaire soit encore fortement spécialisé, il deviendra courant et pourra être utilisé à distance, prévoit-il. Cela ouvrira la voie à des abus tels que l’invasion des libertés personnelles, la manipulation du comportement et le lavage de cerveau. Ces inquiétudes sont loin d’être du ressort de la science fiction, a indiqué Changeux, et constituent  » un risque sérieux pour la société « . Denis Le Bihan, un chercheur au Commissariat à l’énergie atomique (CEA), a dit lors de la réunion que l’utilisation des techniques d’imagerie a atteint le stade où « nous pouvons presque lire les pensées d’une personne ».
Nature, vol. 391, n°6665 page 316, January 22, 1998 (article en anglais)


NIKOLA TESLA

 

Nikola Tesla, ce savant aussi génial que méconnu du grand public, contemporain de T. Edison, avait déjà inventé en 1891 un système de bobine capable de générer plusieurs millions de volts à haute fréquence à partir d’une simple prise électrique murale. Ses travaux concernaient déjà les communications globales, le transport d’énergie électrique sans fil, un système d’éclairage hautes fréquences, une bobine d’amplification électrique, … On lui doit le système de courant alternatif actuel. Il est à l’origine de 30 brevets sur la seule période s’étendant entre 1890 et 1921. A l’âge de 12 ans il était capable de réciter par cœur les tables logarithmiques. Il avait des visions et des flashes de lumière qui l’affectaient et pour s’en dissocier, il concevait des mondes imaginaires.

Il conçut à l’âge de 17 ans, en esprit, une turbine capable de transformer l’énergie délivrée par les chutes du Niagara. Il pensait à la vitesse de l’éclair. Avant de manger, il avait l’habitude de calculer les volumes de nourriture et ceux des ustensiles utilisés pour les contenir. Sa sensibilité était telle qu’il lui fallait isoler son lit sur des coussinets de caoutchouc pour ne plus ressentir les tremblements terrestres ou ce qui pouvait s’en rapprocher. Par un principe de téléforce, il prétendit qu’il pouvait faire fondre les moteurs d’un avion à une distance de 400 Km. Il voulait faire de la planète un système unique, capable de réagir en n’importe quel point Logé dans un hôtel New Yorkais, il mourut pauvre à New York, ruiné, délaissé avec les pigeons pour seuls compagnons.

 

TEMOIGNAGES


Le témoignage accablant d’un ingénieur français

Moi, ingénieur, je suis suivi par les services secrets…
Filatures, écoutes (grandes oreilles) et surveillance physique et mentale par satellite (inquisition implacable) avec bruitage, martelage et harcèlement par ondes sonors à toutes heure et en tout lieu; et aussi avec incitation très forte à ressasser (interaction en temps réel entre le ou les inquisiteurs et la personne surveillée). Il s’agit souvent de répression mentale très handicapante et d’infractions gravissimes entraînant de nombreux dérapages. Il y a même une gestuelle.

Je voudrais solliciter votre intervention contre des filatures illicites avec des atteintes très graves aux droits de l’homme qui me sont appliquées spécialement depuis fin 1998, à l’aide d’un « montage » réalisé à la suite de démarches inqualifiables. Ces méthodes consistent en une surveillance / filature électronique avec sonorisation (corps et esprit, jour et nuit et partout : donc par satellite. Il y a eu réalisation d’un balisage complexe (à mon insu) avec l’aide de la CIA / NSA.

Ce « montage » permet l’envoi de sons d’intensité forte venant de l’extérieur et de sons d’intensité faible mais alors très localisés sur la personne (mots ou phrases, « matraquage mental ou psychologique », genre de « brain storming » à distance, télépathie, filature des pensées, espionnage mental (avec sonorisation interactive). Il donne la possibilité à des indélicats et / ou malveillants de créer des nuisances sonores et aussi de porter atteinte à la vie privée ou personnelle : de réaliser des perturbations graves et une pollution du cerveau. Ces nuisances sont réalisées, avec des sous-traitants, à l’aide d’enregistrements sonores en direct ou en différé et d’une logistique hypersophistiquée (par satellites, superordinateurs…) Il y a un aspect ubuesque et inconvenant dans ces procédés (avec souvent une nuisance sonore de l’environnement) mais aussi un aspect très répressif, handicapant et stressant. Ce bruitage fréquemment très localisé et interactif est extrêmement difficile à supporter à certains moments (agression sonore et déstabilistation psychologique). Cela est très préjudiciable pour la santé.

Aucune raison officielle ne m’a été donnée pour justifier de telles méthodes irresponsables (et anti-économiques), contraires au code pénal, à toute éthique, à toute déontologie, aux conventions internationales, et au respect le plus élémentaire de la personne humaine. Il s’agit de procédés de destruction, de marginalisation, de déstabilisation de la personne humaine, inacceptables dans un état de droit. Je proteste contre cette injustice aggravée au cours du temps (surtout depuis fin 95), un tel arbitraire et cette grande délinquance -utilisation notamment de matériel très coûteux civil et de la défense nationale).

J’ai bien sûr déposé des plaintes dont deux ont conduit à des auditions auprès de services de gendarmerie : à Sassenage en 89 et à Grenoble en 93 (PV : voies de fait). Ces plaintes ont parfois apporté une amélioration passagère, les responsables de ces agissements prenant peut-être conscience de leurs délits (et de leurs dégâts), des nuisances produites et aussi du fait que peu d’organisations pourraient cautionner ces procédés exécrables et aberrants, réalisés avec des moyens inouïs, cela au profit de quelques personnes ou d’intérêts très minoritaires .

Je sollicite votre contribution pour obtenir l’arrêt de ces filatures aussi insensées que préjudiciables ».

par J.V. Sassenage

Paru dans le mensuel « Les dossiers à la Une » du mois de juillet 2000 consacré à l’espionnage et intitulé « Français on vous espionne ». L’article ci-dessus est la reproduction exacte de ce qui a été publié dans le numéro hors-série du journal « La Une ».

http://secretebase.free.fr/complots/techno/haarp/haarp.htm

Crimes de guerre, crimes contre l’humanité et la torture en utilisant satellite et des armes cerveau – War Crimes, Crimes Against Humanity, and Torture using Satellite and Brain Weapons

SYSTÈMES DE SURVEILLANCE & REPRESSION
par Judy Malloy
17 Juin 2010
http://www.well.com/user/jmalloy/gunterandgwen/resources.html
Technologies de surveillance et de contrôle, telles que l’analyse du cerveau, contrôle l’esprit-corps, sans fil contrôle à distance, et ultrasons de puissance ont été développés avec des fonds publics en semi-secrète.
Les références indiquées ici regardent le potentiel pour la répression de la technologie à médiation dans un climat de l’agence de renseignement et la traque des mercenaires d’entreprise des gens de leur propre des pays.
Writer / informations sur l’artiste Judy Malloy a travaillé comme spécialiste de l’information, abstracter et indexeur dans les domaines du génie chimique, la biotechnologie et l’aéronautique R & D, y compris Bibliothécaire technique pour Electromagnetic Research Corporation dans le Maryland et technique
Bibliothécaire pour Ball Corporation Research Brothers dans le Colorado, (maintenant Ball Aerospace & Technologies Corp.) où elle a joué un rôle dans la conception d’un catalogue informatisé. Elle a également travaillé comme éditeur pour le catalogue de l’Union à la Bibliothèque du Congrès à Washington CC.
De 1993-1997, elle a été consultant dans les communautés électroniques et le Document de la Future chez Xerox PARC.
UNE LISTE DES CRIMES DE GUERRE COMMIS PAR LA NWO
Fascistes / NAZIS
Comme les nazis la Seconde Guerre mondiale les NWO-fascistes / nazis doivent répondre de leurs crimes.
LES CRIMES: –
Secrets géophysiques Armes – «Météo Armes» (tremblements de terre, tsunamis, ouragans, typhons, inondations, tempêtes, incendies, 9/11) Les crimes contre l’humanité en Birmanie, la Chine, le Japon, Taiwan, Philippines,
Indonésie, le Vietnam, le Pakistan, l’Inde, le Bangladesh, l’Iran, le Yémen, la Turquie, l’Asie centrale, Grèce, Italie, États-Unis, Amérique Centrale, Amérique du Sud, les Caraïbes, l’Afrique de l’Ouest, PNG, Samoa, Vanuatu et Fidji tuant ainsi
plus d’un million de personnes et la destruction massive. Et qui sont utilisés pour les poids lourds et géopolitique chantage criminel et extorsion. (Voir les références ci-dessous s’il vous plaît)
Crimes de guerre, crimes contre l’humanité et la torture en utilisant satellite et des armes cerveau pour provoquer
tortures, viols, abus sexuels, les agressions physiques, les mutilations chirurgicales les plus horribles psychologiques,
«Contrôle de l’esprit», et d’autres mutilations physiques et mentales sur beaucoup, beaucoup de milliers de personnes dans le monde
– Les citoyens, les combattants et les dirigeants ( «kamikazes», coup de tatouages et des gouvernements fantoches, littéralement).
Et qui sont utilisés pour le chantage et l’extorsion géopolitique et criminelle lourde. (S’il vous plaît voir le
RÉFÉRENCES ci-dessous)

http://www.concienciaradio.com/d_loads/SYSTEMS_OF_SURVEILLANCE_REPRESSION.pdf


SYSTEMS OF SURVEILLANCE & REPRESSION
by Judy Malloy
17 June 2010
http://www.well.com/user/jmalloy/gunterandgwen/resources.html
Technologies of surveillance and control, such as brain scanning, mind-body control, Wireless remote control, and high-power ultrasound have been developed with government funds in semisecret.
The references set forth here look at the potential for technology-mediated repression in a climate of intelligence agency and corporate mercenary stalking of the people of their own countries.
Writer/information artist Judy Malloy has worked as an information specialist, abstracter, and indexer in the areas of chemical engineering, biotechnology, and aerospace R&D, including
Technical Librarian for Electromagnetic Research Corporation in Maryland and Technical Librarian for Ball Brothers Research Corporation in Colorado, (now Ball Aerospace & Technologies Corp.) where she was instrumental in the design of a computerized catalog. She has also worked as an editor for the Union Catalog at the Library of Congress in Washington DC.
From 1993-1997, she was a Consultant in Electronic Communities and the Document of the Future at Xerox PARC.
A LIST OF THE WAR CRIMES COMMITTED BY THE NWO
FASCISTS/NAZIS
Like the WWII Nazis the NWO-fascists/nazis must answer for their crimes.
THE CRIMES:-
Secret Geophysical Weapons – ‘Weather Weapons’ (earthquakes, tsunamis, hurricanes, typhoons, floods, storms, fires, 9/11) Crimes Against Humanity in Burma, China, Japan, Taiwan, Philippines,
Indonesia, Vietnam, Pakistan, India, Bangladesh, Iran, Yemen, Turkey, Central Asia, Greece, Italy, USA, Central America, South America, the Caribbean, West Africa, PNG, Samoa, Vanuatu and Fiji killing well over a million people and massive destruction. And which are being used for heavy geopolitical and criminal blackmail and extortion. (please see the REFERENCES below)
War Crimes, Crimes Against Humanity, and Torture using Satellite and Brain Weapons to cause the most horrendous psychological tortures, rapes, sexual abuse, physical assaults, surgical mutilations, ‘mind control’, and other mental and physical mutilations on many, many thousands of people worldwide
– citizens, combatants and leaders (‘suicide bombers’, coup-de-tats and puppet governments, literally).
And which are being used for heavy geopolitical and criminal blackmail and extortion. (please see the
REFERENCES below)

http://www.concienciaradio.com/d_loads/SYSTEMS_OF_SURVEILLANCE_REPRESSION.pdf

%d blogueurs aiment ce contenu :