Voice of God Weapon, Synthetic Telepathy, Cybernetic Hive Minds MK Ultra

Publiée le 19 févr. 2016

L’armement secret du Nouvel Ordre Mondial : les armes de fréquences électromagnétiques commandés à distance – The secret arming of the new world order: remotely controlled weapons of electromagnetic frequencies

https://translate.google.ca/?hl=fr

 

L’armement secret du Nouvel Ordre Mondial : les armes de fréquences électromagnétiques commandés à distance

L’un des outils utilisés par l’armée américaine dans la modification du comportement et le contrôle de l’esprit est le soudain développement des   armes de fréquences électromagnétiques commandés à distance . Ces armes utilisent les  micro-ondes, ELF ( fréquences extrêmement basses ) et les  fréquences acoustiques afin  de manipuler secrètement les esprits des personnes sous  attaque . L’utilisation d’armes de fréquence sur les humains vers le contrôle comportemental et  de les assassiner, n’est pas nouvelle.

armeelectro

Depuis plus de 50 ans, les armes de fréquence Neuro -Electro- magnétiques ont été mis au point pour leur utilisation dans la guerre secrète . Ces « armes classées » , ou des armes « non-létales ‘ « silencieuses» ont également été mis au point par l’expérimentation sur des personnes sans méfiance ,par leur développement précoce . Diriger un faisceau de fréquences à un cerveau humain peut provoquer une série d’ effets secondaires graves . Les ondes ELF provoquent des nausées, des maux de tête ,une  accélération du rythme cardiaque sans cause , pour n’en nommer que quelques-uns.

En 1974 , la première transmission réussie non classés de la voix humaine directement dans le crâne d’une personne vivanet a été réalisée par le Dr Joseph C. Sharp de l’armée américaine et de  Walter Reed ,de l’institut de recherche, en transformant la voix d’un hypnotiseur ELF  . Cette technique a été développée  plus tard dans le procédé de cryptage Smirnov , et utilisé dans la guerre du Golfe . Il est possible d’hypnotiser une cible sans  que la « personne » soit consciente et en laissant nulle trace de la preuve.

C’est par des fréquences qui oscillent dans une certaine gamme de fréquences d’émission que la victime peut être manipulée . Il existe six types d’ ondes cérébrales : Delta est la gamme de fréquences jusqu’à 4 Hz et est associée au sommeil. Theta est la gamme de fréquence de 4 Hz à 8 Hz et est associé à la somnolence , l’enfance , l’adolescence et l’âge adulte . Alpha (la vague de Berger ) est la gamme de fréquence de 8 Hz à 12 Hz . Sensorielle rythme moteur ( SMR ) est une fréquence moyenne ( environ 12-16 Hz ) associé à l’immobilité physique et la présence de corps . Une cible aura du mal à se déplacer à chaque fois que cette fréquence est appliquée . Beta est la gamme de fréquence supérieure à 12 Hz . Une onde faible bêta d’amplitude avec de multiples et différentes fréquences est souvent associée à la pensée active , occupée ou anxieuse et  de concentration active . Gamma est la gamme de fréquences d’environ 26 à 80 Hz . Les rythmes gamma semblent être impliqués dans l’activité mentale supérieure , y compris la perception , la résolution de problèmes , la peur et la conscience . La forme  d’onde d’une arme de fréquence dépend de la façon dont les fréquences doivent être adressées à la cible .

L’Office des brevets et des marques des États-Unis détient une grande quantité de brevets pour les machines qui peuvent être utilisées dans les systèmes de contrôle mental directs ou subliminaux . L’un d’eux est un système d’audition , le brevet US # 4,877,027 , par Wayne Brunkan 31 Octobre 1989. C’est un procédé pour induire directement un son dans la tête d’une personne , à l’aide des micro-ondes dans la gamme de 100 MHz à 10 000 MHz , modulé avec une forme d’onde de rafales modulés en fréquence . Un autre est la méthode et le système pour modifier la conscience , le brevet US # 5,123,899 , de James Gall , le 23 Juin 1992. Un système pour modifier les états de conscience humaine impliquant l’ utilisation de l’application simultanée de plusieurs stimuli , les sons de préférence , ayant des fréquences différentes .

Pourtant, une autre est la méthode Superposition et appareils utiles pour les messages subliminaux , le brevet US # 5,134,484 , de Joseph Wilson , le 28 Juillet 1992. et la méthode de modifier le comportement d’une personne ,un générateur de  messages subliminaux, le brevet US # 5,270,800 , de Robert Sweet , le 14 Décembre 1993. Un générateur de message subliminal combinée et supra- liminal pour une utilisation avec un récepteur de télévision ; permet un contrôle complet des messages subliminaux et de leur présentation .

mndcntrl-2 (2)

 

Également applicable aux ordinateurs  et aux câbles de télévision . Le système sur la méthode  de message Auditifs Subliminaux , le brevet US # 4,395,600 , René Lundy et David Tyler , le 26 Juillet 1983. Un message subliminal avec amplitude contrôlée peut être mélangé avec de la musique de fond . Et  le projecteur psycho- acoustique  , le brevet US # 3,568,347 , Andrew Flandre , le 23 Février 1971. Un système de production de troubles psychologiques sonores et provoquant une surdité partielle dans les troupes  ennemies , dans des situations de combat .

Plus sur les armes de fréquence  …clé en mains et  lavage de cerveau .

On se croirait dans un vieux film de science fiction,mais c'est la réalité.

Les officiers aux commandes de l’US Army   rêvaient de posséder une arme capable de projeter dans l’esprit des autres personnes ,des ordres subliminaux .Tout réside dans la compréhension de ce qui est communiqué dans ce que vous lisez actuellement . Dans les années 1950 ,le  Royaume-Uni et les Etats-Unis ont décidé de mettre en place le plus grand réseau d’espionnage dans le monde pour s’assurer que toutes les communications entre les Russes et les espions (ou des alliés) puissent être contrôlées. Ce système a été continuellement mis à jour depuis sa création .

Le nom du système est Echelon et se compose d’un vaste réseau de postes d’écoute , des ordinateurs très sophistiqués , une énorme quantité de personnes , et toute une quincaillerie. Echelon capte toutes les communications via Internet , GSM , UMTS , lignes fixes , TV et radio , des communications par satellite ( privé , militaire et diplomatique ) et à l’écoute de chaque mot , chaque « Tag » que bien des ordinateurs font . Les ordinateurs fonctionnent avec une liste de mots clés et lorsqu’un message contient un ou plusieurs mots-clés le message est dirigé vers un spécialiste qui examine son contenu . Si le message est «suspect»…une autre mesure est alors entreprise .

Cette technologie  de « gouvernement noir » et   » d’armes silencieuses  » a été mise au point pour surveiller l’emplacement et pour manipuler les « esprits » de la population en général . Les centres Echelon sont situés partout dans le monde y compris à  Menwith Hill , North Yorkshire, en Angleterre . HAARP , (Mind Control) contrôle mental  à distance (Computer Center , Alaska ). Et Pine Gap , près d’Alice Springs, Territoire du Nord , Australie .
active-denial-system-to-displace-crowds
Active System… un déni de respect envers  les peuples

 

LE DÉVELOPPEMENT D’UNE PUISSANTE ARME DE DESTRUCTION MASSIVE

La NSA s’est également construit un réseau de tours de 500 pieds de haut , chaque tour  est placée à une distance de 200 miles  en série  et c’est un réseau  qui s’étend de l’est à l’ouest des États-Unis . Le réseau est appelé GWEN , ( Réseau d’urgence Onde de Sol) , et il  transmet des fréquences très basses combinées à des fréquences  Ultra Hautes  et il est (…ou serait ,selon les autorités)  utilisé dans le cas où les systèmes de communication aux États-Unis seraient  devenus inutilisables en raison d’une attaque nucléaire .

Terrible coïncidence:  des fréquences de GWEN coïncident avec les fréquences utilisées par les armes de fréquence .

Si vous commencez à penser à ce qui peut arriver à une haute tour de 500 pieds lorsqu’elle  est exposée à une arme nucléaire,vous comprenez que c’est nul et si   vous  commencez  à  vous questionner sur  la construction de structures élevées dans une bonne stratégie pour les scénarios nucléaires . Les systèmes téléphoniques sont également mobiles, et les GSM et UMTS fonctionnent également dans les mêmes zones de fréquence que certaines armes de fréquence , ce qui signifie que ces systèmes , comme GWEN , peuvent potentiellement être utilisés comme une arme, par modification de la modulation de la fréquence et de la direction du signal .Donc d’un simple clic on peut nettoyer la population américaine…sans retombées radioactives.

Big Brother non seulement nous espionne,mais complote pour nous enlever la vie si besoin est,pour maintenir son contrôle!

Plus nous attendons,plus le danger grandit!

Source : Michelduchaine

THE TRUTH ABOUT SECRET WEAPONS (Victims can experience hearing voices, mind reading, directed energy attacks and more) / LA VÉRITÉ SUR LES ARMES SECRÈTES (Les victimes peuvent expérience entendre des voix, lecture de l’esprit, attaques d’énergie dirigée, etc.)

Bienvenue sur SurveillanceIssues.com

LA VÉRITÉ SUR LES ARMES SECRÈTES ET L’EXPÉRIMENTATION INVOLONTAIRE DE CES ARMES SUR LES CIVILS. LES PERSONNES CIBLÉES INCLUENT BEAUCOUP DE CEUX QUI CONTESTENT L’ACTIVITÉ CRIMINELLE ORGANISÉE PAR CORRUPTION PROTÉGÉ PAR LE GOUVERNEMENT / INTÉRÊTS DES MÉDIAS.
(Les victimes peuvent expérience entendre des voix, lecture de l’esprit, attaques d’énergie dirigée, etc.)

(Les victimes peuvent expérience entendre des voix, lecture de l’esprit, attaques d’énergie dirigée, etc.)
Ce site contient des informations relatives à la surveillance par satellite et des technologies de « harcèlement » qui sont mis à la disposition d’agences gouvernementales secrètes et les syndicats du crime organisé.
Les technologies secrètes en question sont couverts par les ordres de secret militaire/Agence, pour la plupart obtenus dans le cadre de la nous Inventions Secrecy Act, 1951. Il y a actuellement plus de 5000 dispositifs cachés, beaucoup informatisé et satellite facilité, tous avec des applications militaires ou criminelles. Une liste de brevets connus est disponible sur la page de « Surveillance » après l’article sur « Ingénierie sociale ». Neurophones, scanners du cerveau et des ondes cérébrales vocabulaire logiciels, énergie dirigée et E.-M. armes sont parmi ceux-ci tout comme les technologies d’affecter les conditions météorologiques, provoquer des tremblements de terre etc. Antidémocratique, et afin de protéger des criminels puissants à tout examen, divers autre secret, Loi de sécurité nationale et de la diffamation a été améliorée ces dernières années.
L’USA Patriot Act, par exemple, protège les gouvernements et les criminels connectés critiques et/ou de détection et de poursuite. En vertu de cette loi toute personne dénonciation ou le système sur une préoccupation majeure de combat est réputé arbitrairement pour être antipatriotiques (quand c’est les criminels qu’ils critiquent qui nous trahissent). Ils peuvent être ensuite inscrit (par un politicien supérieur ou à la demande, grâce à eux, d’un criminel connecté) comme un risque pour la sécurité et harcelés secrètement ; à l’aide de technologies secrètes. En fait un Dep’t de la Directive défense, Directive 5240 1-R, 1994, donne ouvre permission pour ceux sous surveillance à utiliser pour l’expérimentation distante. C’ est pas un hasard que cette démarche particulièrement antidémocratique et le mal a été suivie en 1996 par une augmentation significative du nombre de satellites déployés dans le but de harcèlement et de la surveillance civile. Plus 20 000 satellites actuellement ciblent et faire taire d’innombrables personnes dans le monde (estimation 500 000 plus) à la suite de ces mauvaises lois. Les victimes sont confrontées pas ouvertement comme qui enlèverait toute excuses feints et laisser que les auteurs ouvert à toutes sortes d’accusation. Au lieu de cela, les méthodes utilisées sont secrètes ; utilisant la haute technologie « à tourmenter et tromper les victimes sans laisser de preuves à distance. Souvent les cibles sont trompés en croyant qu’ils ont des expériences psychiques, médicaux, psychiatriques, religieux ou même exotiques (qui elles ne le sont pas). Cela laisse les discrédité comme ils ont vainement cherche de l’aide d’ignorantes ou complices des autorités (police, députés, médecins, médias, etc.). Cela leur laisse neutralisé et peut-être même au silence sur la question qu’ils initialement soulevées. Ceci, ainsi que divers aspects de recherche, est le but de l’exercice.
La situation devient pire pas mieux avec une législation plus discret et antidémocratique étant furtivement passé le public imprudent tout le temps. Terrorisme et trahison État soient derrière lui et pourtant il est tous caché sous le couvert de la « guerre contre le terrorisme ». Par exemple, le gouv US vient de passer la Loi sur les autorisation de défense nationale, 2012, en donnant au Président (et autres) le pouvoir afin de cibler et de faire taire quelqu’un questionnant l’altération de l’État. Lorsque cela est fait ouvertement dans d’autres pays aux États-Unis sont le premier à condamner ce mal, mais quand ils se rendent coupables de la même chose ils le font en secret et personne n’ose critiquer de peur qu’ils rejoignent les rangs de ceux qu’ils persécutent. Tant pis pour gouvernement du peuple, pour le peuple et par le peuple. Les criminels qui font ces choses abusent de leur autorité, trahir notre confiance et secrètement se moquent les idéaux démocratiques qu’ils soutiennent publiquement. Ils ne nous servent pas, ils aident simplement eux-mêmes et leur criminel associates. En utilisant la furtivité, ils peuvent feindre l’ignorance et de cacher leur vraie nature de la plupart.
Par exemple. Aux USA, plus 300 000 NSL (lettres de sécurité nationale) ont déjà été délivrés. Ceux-ci permettent l’Agence contre des civils innocents dont des objections à la corruption / crime en haut lieu ont été délibérément faussé ou mal interprété comme une menace pour les gens puissants. Une fois placé dans un programme personnes peut être abusé et expérimenté, à distance (à l’aide de satellites / High-Tech »). Effectivement, cela fait taire et jette le discrédit sur eux tout en fournissant aux chercheurs de l’Agence cobayes pour des expériences dans le contrôle, le fonctionnement du cerveau, rêves, santé, robotique et bien plus encore. Post 9/11, $ 750 milliards par an ont été dépensé sur des armes antisatellites utilisées pour l’expérimentation humaine / ciblage. La plupart de ces a trouvé son chemin de caisses de gov ‘ t pour environ 80 entrepreneurs de la défense qui sont également coupables de crimes contre l’humanité dont il sont question sur ce site.
Il y a une circulaire / problème de type Catch 22 car utilisation de gouvernements « classée » couvre pour masquer les activités criminelles (en particulier si c’est un acte inconstitutionnel) mais cibles ne peut pas prouver tout ça parce QU’il a été classé… Par exemple. NSA « Whistleblower » William Binney lors d’un entretien (voir www.youtube.com/watch?v=TuET0kpHoyM) fait remarquer que 13526 Executive Order section 1.7 (couvrant le statut classifié allocation) est dit expressément que ** « Vous ne pouvez pas classer l’information simplement à camoufler un crime » **. Même si les dispositifs ou les procédures sont classés ceci s’applique également à eux et informations sur eux lorsqu’ils sont utilisés à des fins criminelles. Donc, en théorie, en abusant des dispositifs, abus d’autorité et ainsi de suite l’administration non seulement commet des crimes mais devrait ouvrir les informations relatives à celui pour l’examen public (Gouvernement de, par et pour le peuple). Maintenant présidents Obama et Bush tous deux signé ce décret 13526 donc si un de ces crimes cachés devait se présenter à la Cour suprême américaine puis n’importe quel dirigeant américain actuel pourrait être mis en accusation comme ayant manqué à leur serment d’office… qui comprend le respect de la constitution. L’ÉCHELON système d’espionnage, harcèlement neurophone, télésurveillance neural, l’utilisation des armes à énergie dirigée et plus sont clairement tous les crimes contre le peuple et l’humanité en général et donc en classant les dispositifs du gouvernement et ses dirigeants sont violant la constitution aussi bien. Comme avec n’importe quel crime la pause dans la boucle entre les actes, enquête, procès et l’incarcération est l’absence de preuve. « Classification » des informations et de l’appeler une question de sécurité nationale nie la nécessité pour les criminels impliqués pour créer même des excuses pour leur conduite. La capacité du gouvernement à classer le crime, c’est ce qui doit être combattu.
Aussi, l’armée AMÉRICAINE est censé être interdit par la loi du ciblage des citoyens américains avec des PSYOPS au sein des frontières des États-Unis en vertu du décret S-1233, DOD directive S-3321.1 et 130 de Directive nationale sécurité. Bien sûr il n’y a personne à la police qui, surtout depuis les Psyops, par leur nature même, est difficile à prouver. Cela est particulièrement vrai lorsque les armes secrètes décrits sur ce site web sont employés. Aussi rien n’arrête les agences, U.S. ou alliés, de faire ce sale boulot et de le cacher sous le tapis de sécurité nationale. Néanmoins, un débat public de ces crimes de Psyops commencepar exemple, voir Dr Keith Ablow, psychiatre de Fox News. [www.foxnews.com/opinion/2013/06/03/is-obama-waging-war-on-americans/]
En outre, déjà le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) a soulevé la question des armes psychotroniques ; tout d’abord en 1994, puis le Forum de Genève 2002 et puis 2009 5e Symposium sur les armes non létales. Le PARLEMENT EUROPÉEN a adopté une « résolution sur l’environnement, de sécurité et de politique étrangère » A4-0005/99 du 28 janvier 1999 qui a appelé à « Une convention internationale introduisant une interdiction mondiale TOUT développement et déploiement d’armes qui pourrait permettre à toute forme de manipulation des êtres humains »… « c’est notre conviction que cette interdiction ne peut pas être exécutée sans la pression globale de l’opinion publique informée sur les gouvernements. Notre objectif majeur est à faire passer auprès du grand public la véritable menace que ces armes représentent pour les droits de l’homme et la démocratie et à faire pression sur les gouvernements et les parlements du monde entier à adopter une loi qui interdirait l’utilisation de ces dispositifs à la fois gouvernementaux ET privés, organisations ainsi que des individus ». (Séances plénières / Parlement européen, 1999). ]
À travers ce site l’auteur cherche à fournir un service communautaire ; pour informer le grand public et encourager les honnête mais pacifique de protestation contre les crimes/militaire/gouvernement d’entreprise décrites dans les présentes.
J’ajouterai également que, tandis que le thème de la violence (comme une triste réalité) a été abordé dans ma fiction roman, « dans l’année 2252″, à aucun moment et en aucune façon était-il mon intention d’encourager des réponses violentes à la conduite criminelle de la vie réelle des membres corrompus des organisations d’entreprises/gouvernement/militaire. Une résistance passive à l’oppression est la méthode seulement acceptable mais résistez que nous doit.
Contact : Paul Baird
Courriel : p.baird@surveillanceissues.com (veuillez indiquer « surveillance » dans le sujet)
___

Welcome to SurveillanceIssues.com

THE TRUTH ABOUT SECRET WEAPONS AND THE INVOLUNTARY TESTING OF THOSE WEAPONS ON CIVILIANS. THE PEOPLE TARGETED INCLUDE MANY WHO CHALLENGE ORGANISED CRIMINAL ACTIVITY WHICH IS CORRUPTLY PROTECTED BY GOVERNMENT / MEDIA INTERESTS.

(Victims can experience hearing voices, mind reading, directed energy attacks and more)

This site contains information relating to advanced satellite surveillance and “harassment” technologies which are made available to covert government agencies and organised crime syndicates.

The secret technologies in question are covered by military/agency secrecy orders, mostly obtained under the US Inventions Secrecy Act, 1951. There are currently over 5,000 hidden devices, many computer – based and satellite facilitated, all with military / criminal applications. A list of known patents is available on the “Surveillance” page after the article on “Social Engineering”. Neurophones, brain scanners and brain wave vocabulary software, directed energy and E-M weapons are amongst these as are technologies to affect the weather, cause earthquakes etc etc. Undemocratically, and to protect powerful criminals from scrutiny,various other Secrecy, National Security and Defamation legislation has been enhanced in recent years.

The US Patriot Act, for example, protects governments and connected criminals from criticism and/or detection and prosecution. Under this act anyone whistleblowing or fighting the system on a major concern is arbitrarily deemed to be unpatriotic (when it’s the criminals they criticise who betray us). They can then be listed (by a senior politician or at the request, through them, of a connected criminal) as a security risk and harassed covertly; using secret technologies. In fact a Dep’t Of Defense Directive, Directive 5240 1-R, 1994, gives open permission for those under surveillance to be used for remote experimentation. It’s no coincidence that this particularly undemocratic and evil move was followed in 1996 by a significant increase in the number of satellites deployed for the purpose of civilian surveillance and harassment. Over 20,000 satellites currently target and silence countless people worldwide (est. 500,000 plus) as a result of such bad laws. The victims are not openly confronted as that would remove any feigned excuses and leave the perpetrators open to all manner of accusation. Instead the methods used are covert; employing high tech’ to remotely torment and deceive victims without leaving evidence. Often targets are tricked into believing they are having psychic, medical, psychiatric, religious or even alien experiences (which they are not). This leaves them discredited as they vainly seek help from ignorant or complicit authorities (police, MPs, doctors, media etc). This leaves them neutralised and possibly even silenced on the issue they originally raised. This, along with various research aspects, is the purpose of the exercise.

The situation is getting worse not better with more and more secretive, undemocratic legislation being sneaked past the unwary public all the time. State treachery and terrorism are behind it yet it is all hidden under the guise of “the war on terror”. For example, the US gov’t just passed the National Defense Authorisation Act, 2012, giving the President (and others) the power to target and silence anyone questioning State corruption. When this is done openly in other countries the US is the first to condemn such evil yet when they are guilty of the same they do it in secret and no-one dares to criticise lest they join the ranks of those they persecute. So much for gov’t of the people, for the people and by the people. The criminals who do such things abuse their authority, betray our trust and secretly mock the democratic ideals they publicly support. They don’t serve us, they simply help themselves and their criminal associates. By using stealth they can feign ignorance and hide their true nature from most.

Eg. In the USA over 300,000 NSL’s (National Security Letters) have already been issued. These allow the agency targeting of innocent civilians whose objections to corruption / crime in high places have been deliberately skewed or misinterpreted as a threat to powerful people. Once placed in a program people can be abused and experimented on, from a distance (using satellites / high tech’). This effectively silences and discredits them while providing agency researchers with guinea pigs for experiments in control, brain function, dreams, health, robotics and much more. Post 9/11, $750 billion per year has been spent on satellite weapons used for human experimentation / targeting. Most of this has found it’s way from gov’t coffers to about 80 defense contractors who are also culpable for the crimes against humanity that are addressed on this site.

There is a circular / Catch 22 type problem in that governments use “classified” covers to hide criminal activity (esp. if it is an unconstitutional act) but targets can’t prove any of that BECAUSE it has been classified…. Eg. NSA Whistleblower William Binney in an interview (see www.youtube.com/watch?v=TuET0kpHoyM) points out that Executive Order 13526 section 1.7 (covering classified status allocation) specifically says that **”You cannot classify information merely to cover up a crime”**. Even if devices or procedures are classified this also applies to them and information on them when they are being used for criminal purposes. So, in theory, by misusing devices, abusing authority and so on the administration not only commits crimes but should open up the information relating to that for public scrutiny…(Government of, by and for the people). Now Presidents Obama and Bush both signed this executive order 13526 so if any of these hidden crimes was to be presented to the US Supreme Court then any current US leader could be impeached as having breached their oath of office…which includes upholding the constitution. The ECHELON spying system, neurophone harassment, remote neural monitoring, the use of directed energy weapons and more are all clearly crimes against the people and humanity in general and so by classifying the devices the government and it’s leaders are breaching the constitution as well. As with any crime the break in the loop between the acts, investigation, trial and incarceration is the lack of proof. “Classifying” information and calling it a matter of National Security negates the need for the criminals involved to even create excuses for their conduct. The ability of government to classify crime is what must be fought.

Also, the US military is supposed to be prohibited by law from targeting US citizens with PSYOPS within US borders under Executive Order S-1233, DOD directive S-3321.1 and National Security Directive 130. Of course there’s no-one to police that especially since Psyops, by their very nature, are difficult to prove. This is particularly so where the secret weapons discussed on this web site are employed. Also nothing stops agencies, US or allied, from doing that dirty work and hiding it under the National Security carpet. Nonetheless, public discussion of these Psyops crimes is beginning ..eg see Dr Keith Ablow, psychiatrist of Fox News. [ www.foxnews.com/opinion/2013/06/03/is-obama-waging-war-on-americans/ ]

Also, previously The International Commitee of the Red Cross (ICRC) raised the issue of psychotronic weapons; firstly in 1994, then the 2002 Geneva Forum and then the 2009 5th Symposium on non-lethal weapons. The EUROPEAN PARLIAMENT passed a “Resolution on the Environment, Security and Foreign Policy” – A4-0005/99, January 28th, 1999 which called for “An international convention introducing a global ban on ALL development and deployment of weapons which might enable any form of manipulation of human beings”…”It is our conviction that this ban can not be implemented without the global pressure of the informed general public on governments. Our major objective is to get across to the general public the real threat which these weapons represent for human rights and democracy and to apply pressure on the governments and the parliaments around the world to enact legislation which would prohibit the use of these devices to both government AND private organisations as well as individuals”. (Plenary sessions / European Parliament, 1999). ]

Through this site the author seeks to provide a community service; to inform the general public and encourage forthright but peaceful protest against the corporate/military/government crimes outlined herein.

I should also add that whilst the topic of violence (as a sad reality) was addressed in my fictional novel, “In the year 2252″, at no stage and in no way was it my intention to encourage violent responses to the real life criminal conduct of corrupt members of corporate/government/military organisations. Passive resistance to oppression is the only acceptable method … but resist we must.

Contact: Paul Baird
Email: p.baird@surveillanceissues.com (please put ‘surveillance’ in the subject line)

Technologie hautement top secrète qui permet de capter les pensées intimes des individus – highly top secret technology that captures the inner thoughts of individuals

Technologie hautement top secrète qui permet de capter les pensées intimes des individus – highly top secret technology that captures the inner thoughts of individuals

patrickcharetteblog

Le Pentagone et les agences américaines de renseignement appelées NSA (National Security Agency), C.S.S. (Central Security Service), D.I.A. (Défense Intelligence Agency), D.A.R.P.A. (Defense Advanced Research Projects Agency ), CIA (Central Intelligence Agency), D.H.S. (Department of Homeland Security), FBI (Federal Bureau of Investigation), et Cointelpro ou Counter Intelligence Program Unit, disposent d’une technologie hautement top secrète qui permet de capter les pensées intimes des individus dans les vibrations venant des impulsions électriques du cerveau. Ces pensées peuvent être diffusées via des émetteurs-récepteurs infrasons à micro-ondes, des satellites, et toute autre forme de technologie qui utilise le transfert électromagnétique, la télévision, la radio, l’Internet et le téléphone.


“Des psychopathes perverts du FBI et de la NSA effectuent secrètement et illégalement des expérimentations non consensuelles et sadiques de télépathie synthétique ainsi que des agressions par des armes psychotroniques sur des centaines de milliers de citoyens innocents aux États-Unis et ailleurs.
 
Envoyez cette…

View original post 616 autres mots

La télépathie synthétique ou controle psychotronique de vos pensées

La télépathie synthétique ou controle psychotronique de vos pensées

telepathie-imagerie-cerebrale-604-288x131

La télépathie synthétique aussi connue sous le nom de psychotronique  est un terme utilisé pour décrire le processus par lequel se fait l’interface Neuro-computer. Le signal électromagnétique produit par la pensée humaine est intercepté, traité par un ordinateur puis renvoyé au cerveau. (ref 1,2,3,4)

                                              Histoire
En 1967, Edmond M. Dewan a publié un article dans la revue Nature qui faisait  référence au contrôle des ondes Alpha ,  les faisant « switcher »  on / off, pour produire un code Morse (ref 5) en utilisant un EEG. 
Dewan et d’autres chercheurs par la suite ont réussis à transmettre des mots et des phrases juste par la pensée.
En 1976, Robert G. Malech c’est vu attribué aux USA le brevet  3951134 pour l’influence à distance sur les ondes du cerveau à l’aide d’une radio(ref 6). 
Ce brevet faisait déjà référence à la démodulation des ondes pour les transférer à un computer pour les analyser. 
En 1988, Farwell, L.A. & Donchin, D.  a décrit une méthode de transfert d’une   information linguistique usant le  système P300 (ref 7). Ce système combiné l’information obtenue à la pensée du sujet. Dans ce cas précis la sélection d’une lettre de l’alphabet à laquelle le sujet en pensée
 
USA brevet 6,011,991, attribué en Janvier 4, 2000, décrit une méthode de  contrôle du cerveau humain à distance pour communiquer. Déposé en Décembre 7, 1998, un brevet décrivait un système capable d’enregistrer une onde cérébrale à l’aide d’ un capteur et la transmettre via un satellite à un ordinateur pour l’analyser. Cette analyse déterminerai si un individu pouvait communiquer un « mot, phrase, ou une pensée qui correspondrait au signal initial » (ref 8).
                                             THÉORIE

La télépathie synthétique peut être caractérisée par 2 groupes majeurs, l’un passif et l’autre actif. Un opérateur radar peut être passif ou actif.

 

La réception passive c’est l’aptitude de « lire » un signal sans en transmettre un autre. C’est comparable à l’écoute d’une station radio – le cerveau génère une onde électromagnétique qui peut être captée à distance. La qualité de l’interception dépend de la sensibilité du récepteur. Cette dernière est caractérisée par sa longueur d’onde et la qualité des filtres.
La plupart des chercheurs au budget limité utiliseront pour cette étude un EEG ou un appareil équivalent aux performances plus ou moins rapprochées.    
 Pour cette même étude, les militaires ont bénéficié d’un budget colossale  pour  développer cette technologie de surveillance (ref 9). Ce système de surveillance portant nom TEMPEST. En 2001, le congres américain c’est opposé à cet arme « Space weapons » (ref 10). Ironie le mot tempest comme verbe signifie RAGE et comme nom c’est un orage. 
Robert G. Malech’s a déposé un brevet( en 1976) d’une machine qui en émettant une onde électromagnétique interfère après IMPACT  avec les ondes du cerveau humain. L’onde de choc retour est captée par la machine qui l’amplifie, la module pour ensuite l’envoyer vers un computer pour être  analysée et traitée. http://humanrights.yuku.com/topic/541    
                   Domaines de recherches actuelles
En 2010, les militaires américains ont avoués à « demi-mots » des recherches dans ce domaine pendant la « guerre froide ». Des documents dé-classifiés ont été mis à la disposition du grand publique. Mais d’autres sources officieuses indiquent que ces armes sont actuellement déployés dans des zones de combat pour dérouter les troupes ennemies.  On soupçonne, d’autre part,  l’utilisation de ces armes sur des civils et pour la déstabilisation de certains gouvernements à travers le monde (ref 11, 12).
Aujourd’hui, la communication militaire sur le « terrain » semble silencieuse et discrète. 
  • Plus de 4 million $ ont étés attribués à DARPA pour l’an fiscal 2009/2010 afin de développer un système appelé- « Silent Talk » (ref 13). Les recherches sont menées par The Cognitive NeuroSystems Lab at UC Irvine (ref 14). 
  • Un budget équivalent de 4 million $ a été alloué par l’armée à une institution civile en l’occurrence the University of California pour la fabrication d’un computer dédié à « synthetic telepathy »(ref 15). Les recherches devraient déterminer, utilisant EEG, la signature neurale d’un mot avant sa vocalisation et surtout savoir si le modèle ainsi repéré pouvait être généralisable (ref 16). 
  • Cette étude complète un programme de 70 $ initié en 2000 qui avait pour but de développer un hardware pouvant s’adapter aux métabolismes de son utilisateur (militaire)- (ref 17)
  •  Des images ont étés extraites du cerveau. Japan’s ATR Computational Neuroscience Laboratories ont réussis à reconstituer des images que le sujet regardait. Le but suprême de ce projet est de pouvoir visualiser en temps réel l’image de la rétine et celle qu’on imagine dans sa tête et cela implique aussi les rêves (ref 18).
                               Computer médiation 
Computer médiation  est classé en 2 catégories, l’une dite  interprétative et l’autre interactive.
La médiation Interprétative est passive et se contente d’analyser les signaux affluents du cerveau humain. Le computer « lit » le signal puis le compare dans sa DATABASE  aux autres signaux et leurs interprétations.
L’erreur au fil du temps diminue et l’interprétation du signal s’améliore.
La médiation interactive peut être en position passive-active ou bien en mode active-active. Dans les 2 cas, passive et active la fonction principal est de CONTRÔLER le CERVEAU. Par la vertu des ondes magnétique on « lit » et « écrit » à votre cerveau. Par infraction on essaye de vous contrôler!
La médiation interactive peut être utilisée manuellement ou via AI – Intelligence artificielle. Elle requiert un opérateur « humain » qui renvoie un signal de retour qui peut être soit un discours soit une image. 
 
La médiation AI explore le système cognitif du sujet pour identifier les images,  les discussions, objets, les bruits et d’autres fonctions. Il est préférable, d’après le manuel, de développer des routines AI pour cette exploration spécifique.
 
Les systèmes basée sur l’intelligence artificielle dits AI déterminent des sensations, des impressions mentales, l’humour et des conversations pour se faire une idée de la personnalité de la victime. Ces systèmes intelligents non seulement peuvent générer des monologues mais ils peuvent aussi être utilisés comme moyens de communications et de même mener des interrogatoires. 
Les derniers modèles en étude chez UC Irvine pour l’armée Américaine (ref 19).
 
Il parait qu’ils seront encore plus PERFORMANTS  pour combattre l’espionnage « industriel » et surtout le terrorisme. 
 
Des systèmes moins « performants »sont déjà opérationnels et déployés en toute discrétion par le monde.
                                        Usages militaires              
Les militaires les utilisent « strictement »pour la communication de leurs agents en service, pour les interrogatoires de « suspects » et bien-sur pour la collecte de renseignements à l’insu de la source. 
 
Il subsiste incompréhensiblement un problème majeur lors de son utilisation comme moyen de communication. On ne peut pas identifier malencontreusement l’origine de la transmission.  
Ainsi la télépathie synthétique a ses limites quand on l’utilise pour la communication à moins de s’équiper d’un casque muni d’un système de cryptage.
 
 Donc inefficace pour l’instant en situation de combat. 
La télépathie syntéthique, qui reste quand même une intrusion, requiert  une concentration particulière soutenue qui risque d’être fatale sur un champ de combat. 
 
En ce qui concerne la collecte de renseignements, la télépathie synthétique a encore ses limites. En d’autres termes, la manipulation psychologique est un facteur clé dans la collecte d’information et cela même fausse les données.  
 
Dans la pratique, la surveillance passive du monologue intérieur sur une longue période de temps (mois, années) est probablement la méthode la plus efficace de collecte de renseignements.
Plus la BASE DE DONNÉES est fournie et plus le système est fiable… 
 Disposant de la capacité de placer une personne dans un état d’hypnose, celle-ci  est souvent conseillée par les théoriciens de la conspiration.
Pour formuler la pensée, le cerveau ne dispose que d’un pipeline « imposé » à travers lequel l’information est traitée. Ainsi le canal de communication « Computer-Cerveau » étant  DÉLIMITÉ on a plus de chance de perfectionner et d’affiner la technologie. Le cerveau possédant des milliards de connexions synaptiques aléatoires simultanées, il fallait commencé par isoler une zone pour pouvoir prétendre comprendre le fonctionnement de cet organe.         
 Pour formuler la pensée, le cerveau dispose d’un pipeline à travers lequel l’information est traitée (ref 20).
 
À la base, les impulsions guident le comportement humain et la manipulation de ces impulsions donne un avantage stratégique à la fois de combat et des situations politiques. En modifiant les facteurs de motivation d’un sujet ou du groupe cible, il est plus facile de guider leur décision.
C’est pour çà qu’il faut intervenir en amont du processus de décision de la cible.
Un avantage certain en temps de guerre dans des situations de combat ou pour des décisions politiques critiques. 
 
Par génération d’impulsions, généralement communes à tous les humains, contre une foule de manifestants – on peut entraîner sa dispersion ou bien sa volonté de coopérer avec les autorités. 
 
Ce type de télépathie synthétique est sans doute un argument politique d’appoint puisque il supprime la dissidence.(Ref 21)
 
Le transfert à la mémoire, à court et à long terme, peut être inhibée par cette perturbation signalétique. Ainsi une Amnésie (rétrograde et antérograde) peut être provoquée.  Tout signal qui  interfère sur le fonctionnement normal du cerveau peut l’affecter d’une façon ou d’une autre.(ref 22)
 Les systèmes de vision et audition pourraient également être compromis, comme avec n’importe quel système de traitement de données, la corruption des entrées se traduirait par des hallucinations, un peu comme les effets du LSD. 
Avec une interface propre à ces régions, des évènements tels que «enlèvements extraterrestres» ou «voir Dieu» pourrait être assez facilement truqués. 
Sous le prétexte de « maladie mentale »  les victimes sont INTERNES  pour servir de COBAYES. (Ref 23, 24, 25)

Uniformité du Spectre du Son Silencieux  

                                                SSSS/S-Quad


ITV Nouvelles Service, en Mars 1991, a produit un rapport de l’échographie greffer sur une émission de radio commerciale (100Mhz) visant à entraîner le cerveau des soldats irakiens et en créant un sentiment de désespoir. La vertu des messages SUBLIMINAUX…(ref 26)

Cela a été lié au brevet US 5,159,703 attribué à M. Oliver Lowery « , qui se réfère à un « système de communication silencieux dans lesquels des sons  imperceptibles ( dans le spectre de fréquences audio très basses/ très élevés ou encore dans le spectre de fréquences ultrasoniques adjacentes)  propagés acoustiquement ou par vibration, pour persuader l’ennemi à son insu. Cela est généralement possible par l’utilisation de haut-parleurs, d’ écouteurs ou de transducteurs piézoélectriques.(ref 27) 

 

L’ouïe humaine est à peu près dans la gamme de fréquences de 20 Hz-20 à 
20 kHz _ mais un adulte perd la capacité d’entendre les gammes supérieures à mesure qu’il vieillit. En plus, la plupart des radios bon marché, ont une diffusion limitée qui rendra la diffusion du message subliminal silencieux  inefficace.(ref 28)

 

Pour parer à cette déficience technique on tentera d’exploiter les capacités naturelles de l’être humain, à savoir :

1. Amplification du  signal radio via la capacité des cellules à une certaine fréquence.
2. Démodulation du signal radio via la capacité des cellules à propager les ondes.
Cela n’est pas aussi bizarre que çà paraisse (ref 29)
                           CONTROLE DU CERVEAU 


La croyance populaire dans l’existence de probables complots par le monde et la référence ancrée  à la science-fiction facilitera l’endoctrinement et fera accepter  au monde que l’esprit humain peut être contrôlé à distance. 
Une fois endoctrinés, les individus peuvent être transformés en automates aveugles et contrôlés directement par des ordinateurs.(ref 30)
 Avoir des agents-dormants ou des assassins en territoire ennemi ( ?)


Interféré à distance pour « écrire » au cerveau est possible grâce à une interférence électrique.(ref 31)


La STIMULATION magnétique trans-crânienne produit des interférences qui troublent les sensations et les sentiments. (ref 32)
 L’amplitude  du  signal » extérieur » généré devra être plus faible que celle du système nerveux de la cible. Une amplitude supérieure du signal pourrait interrompre le flux neuronales qui pourraient entraîner la mort. 
 
Il existe 2 méthodes pour pousser un individu à tuer un autre à la disposition de la télépathie synthétique : 
  • La première c’est de tirer avantage des « prédispositions » d’ un individu afin  qu’il use ses capacités pour tuer une cible condamnée.
  • la seconde consiste à corrompre leur mental en le contrôlant et en amplifiant les pulsions de l’un pour qu’il tue l’autre (ref 33, 34) 
Dans les deux cas, les mécanismes sous-jacents sont les mêmes, à donner des impulsions et des sensations qui exhorte l’individu à commettre un assassinat. 


Ce n’est pas l’hypnose, mais simplement de la manipulation presque  physiologique à l’insu des cibles.

 
Un autre domaine un peu moins violent et plus ‘utile’ serait la manipulation des hommes politiques (ref 35)

Pensées, sensations et impulsions  peuvent être manipuler pour influencer les politiques et les gens prenant ‘les décisions ». Le même « processus » peut être utilisé sur la population pour oublier les « promesses politiques »  ou bien on peut maintenir l’influence de certains « groupes ». Condamner ainsi le choix libre et faire taire sur la libre expression.(ref 36)

  

Les gouvernants du Monde ENTIER devraient se concerter pour éviter tout dérapage inconscient – La maturation et l’expansion de cette technologie n’est plus à prouver.  


Sur la’toile’ la liste des victimes s’allonge un peu plus chaque jour (ref 37)


Pour éviter la PSYCHOSE et lever le voile sur cette technologie – Il faudra peut-être répondre à la question : 
‘ Qui a le DROIT de manipuler à distance sans l’accord du « manipulé » ? ‘
        
                                                   LA LOI

Le terme « psychotronique » – raccourci de psycho-électronique ( ref 38)  a été proposé dans l’ordonnance de 2001  _ Bill H.R. 2977 Space Preservation qui a  a mis « psychotronic »  dans la liste des armes spatiales qui devrait probablement être interdits (ref 39).
En 2001, le President Vladimir V. Putin a intégré un paragraphe dans la loi pour rendre illégal l’usage des armes électromagnétiques et des armes psychotroniques pour éviter les dérapages. 

Cet acte peut être qualifié de contre nature et son originalité ne peut pas excuser sa CRUAUTÉ.   AI médiation qui utilise une MACHINE  contre l’HOMME est en total contradiction avec la Convention de Genève qui impose une éthique aux hommes. Et surtout à ceux utilisant les machines.  

 
Le parlement Européen a adopté une résolution le 28 Janvier 1999 [38]28.1.99
Environment, security and foreign affairs A4-0005/99:

La résolution portée sur l’interdiction d’acquérir la technologie des nouvelles  armes dîtes  « non-létal »  et leurs développements.

 
sources :
 
1. http://www.msnbc.msn.com/id/27162401/ – Army developing ‘synthetic telepathy’
2. http://timesofindia.indiatimes.com/HealthSci/US_army_developing_synthetic_telepathy/articleshow/3596708.cms – US army developing synthetic telepathy
3.url=http://io9.com/5038464/army-sinks-millions-into-synthetic-telepathy-research – Army Sinks Millions Into « Synthetic Telepathy » Research
4. http://io9.com/5065304/tips-and-tricks-for-mind-control-from-the-us-military – Tips and Tricks for Mind Control from the US Military
5. http://cnslab.ss.uci.edu/muri/research.html#Dewan – MURI: Synthetic Telepathy
6. http://v3.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=US&NR=3951134&KC=&FT=E – Apparatus and method for remotely monitoring and altering brain waves
7. http://cnslab.ss.uci.edu/muri/research.html#FarwellDonchin – MURI: Synthetic Telepathy

Les voix assassines – vs – Mon rétablissement

Ils s’infiltrent partout, ils dénoncent, ils contrôlent, ils me dénigrent, ils humilient, ils sont un groupe de criminels bien organisé qui devraient être désorganisé pour les empêcher de créer ce que l’on appelle le chaos-contrôle pour avoir le seul pouvoir de contrôler.

Ils se servent de tout les prétextes pour détruire des vies humaines, c’est pire que du harcèlement psychologique, verbal, moral, alors que je suis former en prévention du harcèlement psychologique et ayant un projet contre la violence.

J’ai demandé de l’aide pendant des mois, je leur ai demandé d’arrêter, ils n’ont jamais écouté, alors qu’ils entendent ma voix, je les ai mis en demeure alors qu’il ne les ont pas respecté.

Je suis un homme qui s’intéresse aux autres, qui se souci des autres par mon engagement en relation d’aide, en faisant du bénévolat en ce domaine. Ils utilisent les noms de mes familles pour faire un clivage et pour que j’en vienne a rejeter celle-ci.

Ils me violent, m’abusent, me réprimande, soit disant pour un châtiment, pour soit disant une nouvelle religion dont la race humaine n’a aucune idée de l’existence de celle-ci. Ils sont de vrais saboteurs, ils isolent leur victimes pour lui faire a croire qu’elle est médiocre, inacceptable pour d’autres personnes, c’est comme un endoctrinement.

Ayant eu la formation d’un syndicat affilié a la FTQ – Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, en ce qui concerne le harcèlement psychologique, nous savons que nous ne devons en aucun temps dénigrer une personne, encore moins considérant une caractéristique physique, sur l’apparence d’une personne exemple, nous ne devons pas entretenir de pensées négatives envers autrui.

Jamais j’aurais osé dénigrer des personnalités publiques, considérant que nous savons comment être en société, pour ne pas nuire aux autres, a leur cheminement de croissance personnel. Considérant le harcèlement psychologique a des conséquences très négatives a l’égard des gens qui vivent ces situations. J’ai malheureusement vécu du harcèlement moral et psychologique de 2004 a 2008, et plus encore.

J’ai eu ma formation en 2005 par mon syndicat FTQ !

Nous avons aussi ce que nous appelons : Un inventaire moral et minutieux de nous-même a faire a tous les jours considérant une révision de notre journée, a savoir Est-ce que dans ma journée j’aurais été inadéquat envers quelqu’un ? Si oui, qu’est que je peux faire pour m’améliorer, et pour réparer le préjudice, cela se résulte par des amandes honorables. A la rigueur j’ai fais amandes honorables au niveau publique, même par téléphone, considérant que nous réparons nos tord partout ou c’est possible sauf lorsqu’en se faisant nous risquions de nuire ou faire torts a d’autres, et d’autres, inclus nous-même !

Voici mon Curriculum Vitae pour ceux que cela intéresse, ainsi qu’un projet de société que j’ai a cœur de promouvoir au Canada, donc si vous voulez vous servir de ce programme dans votre pays, je vous invite a vous servir de ce que je présente sur le site de l’association de prévention de la violence.

Curriculum vitae, cliquez sur le lien ci-dessous ;

pascal-charette-cv

Pour l’association visitez le lien ci-dessous ;

https://projetmascv.wordpress.com/presentation/

Pascal Patrick Charette

TELEPATHIE SYNTHETIQUE : TORTURES PERPETREES PAR 100000 ESPIONS SECRETS DU FBI ET DE LA NSA VIA LA TELEPATHIE SYNTHETIQUE ET LES ARMES PSYCHOTRONIQUES. / Telepathy SYNTHETIC: torture by 100000 SPIES SECRETS OF THE FBI AND VIA NSA telepathy SYNTHETIC AND psychotronic weapons.

Les agents du FBI et de la NSA qui font partie d’une société secrète états-unienne sont des sociopathes et des psychopathes génétiquement enclins à agir comme tueurs à gages, tortionnaires, [agresseurs sexuels, harceleur, calomniateurs et agents provocateurs impliqués dans les meurtres et la torture de centaines de milliers de citoyens] (DU MONDE, PARTOUT SUR LA PLANÈTE) américains innocents, pendant des années et des années.


TELEPATHIE SYNTHETIQUE: TORTURES PERPETREES PAR 100.000 ESPIONS SECRETS DU FBI et DE LA NSA VIA LA TELEPATHIE SYNTHETIQUE ET LES ARMES PSYCHOTRONIQUES.

ENGLISH VERSION HERE: https://rudy2.wordpress.com/synthetic-telepathy-and-psycho-electronic-weapon-tortures-by-100000-fbi/

VERSION ESPAÑOLA AQUI : https://rudy2.wordpress.com/telepatia-sintetica-tortura-por-100000-espias-secretos-del-fbi-y-de-la-nsa-por-medio-de-la-telepatia-sintetica-y-las-armas-psicotronicas/

Traduit de l’anglais par Rudy Andria.

Décembre 2012.

Note de Geral Sosbee: Voir Description des symptômes à l’adresse: http://www.sosbeevfbi.com/part19-updatefor.html .

Sosbee Vétéran: http://www.sosbeevfbi.com/geralsosbeearmyf.html .

“Des psychopathes perverts du FBI et de la NSA effectuent secrètement et illégalement des expérimentations non consensuelles et sadiques de télépathie synthétique ainsi que des agressions par des armes psychotroniques sur des centaines de milliers de citoyens innocents aux États-Unis et ailleurs.
 
Envoyez cette page à tous vos amis et à vos pairs et collègues, diffusez vos connaissances, de sorte que tous les Américains et les autres citoyens, ailleurs dans le monde, soient informés sur les épouvantables dernières technologies secrètes, utilisées par le FBI et la NSA sur des centaines de milliers de citoyens innocents dans le monde entier.
 
Ce serait génial si quelqu’un pouvait publier ce post et faire passer le message sur internet, dans l’intérêt de tous les Américains épris de liberté et de tous les citoyens innocents du monde entier.
La majorité de ces personnes innocentes ne savent même pas qu’elles sont victimes de tortures et sont utilisées comme cobayes par ces tortionnaires pervers et psychopathes du FBI et de la NSA.”

——————————————

Le Pentagone et les agences américaines de renseignement appelées NSA (National Security Agency), C.S.S. (Central Security Service), D.I.A. (Défense Intelligence Agency), D.A.R.P.A. (Defense Advanced Research Projects Agency ), CIA (Central Intelligence Agency), D.H.S. (Department of Homeland Security), FBI (Federal Bureau of Investigation), et Cointelpro ou Counter Intelligence Program Unit, disposent d’une technologie hautement top secrète qui permet de capter les pensées intimes des individus dans les vibrations venant des impulsions électriques du cerveau.
Ces pensées peuvent être diffusées via des émetteurs-récepteurs infrasons à micro-ondes, des satellites, et toute autre forme de technologie qui utilise le transfert électromagnétique, la télévision, la radio, l’Internet et le téléphone.

Le Pentagone appelle “TELEPATHIE SYNTHETIQUE” cette technologie de la lecture des pensées, bien qu’il n’y ait absolument rien de paranormal sur ce sujet. La N.S.A. ou National Security Agency est une section hautement secrète du Ministère Américain de la Défense. La N.S.A. dispose d’un budget noir, et est toujours dirigée par un officier général de l’une des branches de l’armée américaine.
Les technologies top secrètes disponibles à l’armée américaine ont, en général, une avance d’une trentaine d’années ou peut-être encore plus sur la technologie, qui est disponible à l’économie civile des États-Unis.

Qui auprès du grand public américain est censé savoir le niveau de développement technologique dans les laboratoires secrets de la NSA et de la D.A.R.P.A. (Defense Advanced Research Projects Agency) ?

Le siège de la National Security Agency se trouve à Fort Meade, dans l’État américain du Maryland. Aujourd’hui, il existe des puces informatiques microscopiques basées sur la nanotechnologie, qui peuvent être insérées dans le corps d’ une personne au moyen d’une injection, d’une capsule ou d’ amalgame dentaire, à l’insu ou non du médecin ou du pharmacien.
Ces puces informatiques peuvent traquer, par radio ou par micro-ondes, la personne implantée.
Ces puces microscopiques peuvent également être rendues invisibles à la détection, via un scanner de Tomodensitométrie axiale, I.R.M.(Imagerie par Résonance Magnétique), T.E.P (Tomographie par Emission de Positons) et par quelques moyens de démagnétisation électromagnétique.
Avec les tous derniers progrès technologiques top secrets et rapides à la disposition des agences américaines de renseignement militaire, la nécessité d’utiliser des implants informatiques microscopiques dans l’exécution de la télépathie synthétique contre des individus ciblés est devenue obsolète.
On utilise, au contraire, un système à micro-ondes de contrôle à distance, un système subliminal, sans fil et lié au subconscient contre les personnes ciblées qui subissent le harcèlement par télépathie synthétique.
La télépathie synthétique est utilisée dans l’entraînement à la torture et/ou les expérimentations humaines, comme tactiques de diversion…, fausses pistes, dissimulations, miroirs aux alouettes et écrans de fumée, comme campagnes de diffamation par des associations, comme campagnes d’intimidation indubitablement secrètes contre les dissidents, et comme méthode d’espionnage.

Jadis, on croyait que les allégations sur les agents de la C.I.A. déversant secrètement des matières radioactives dans les bidonvilles des grandes villes des États-Unis, dans le cadre d’un programme de recherche des années 50, étaient tout simplement des théories de complot de masse, jusqu’au jour où le gouvernement fédéral américain a publiquement admis, dans les années 90, que l’allégation était bel et bien vraie.

Les agents du FBI et de la NSA qui font partie d’une société secrète états-unienne sont des sociopathes et des psychopathes génétiquement enclins à agir comme tueurs à gages, tortionnaires, agresseurs sexuels, harceleurs, calomniateurs et agents provocateurs impliqués dans les meurtres et la torture de centaines de milliers de citoyens américains innocents, pendant des années et des années.

Au dernier décompte, il existe 50.000 espions de la NSA incluant des hommes d’affaires, des prêtres, des dirigeants communautaires de tous les horizons, qui espionnent et pistent presque tous les Américains.

Afin d’empêcher toute manifestation de sympathie envers les victimes ciblées, les stagiaires en espionnage par télépathie synthétique, les sociopathes, les tortionnaires sadomasochistes, les calomniateurs, les conducteurs d’expérimentations ou expérimentateurs et les espions, évitent délibérément de ressentir les émotions de leurs victimes, en observant les ondulations électroencéphalographiques sur les écrans d’ordinateur, ainsi que les mots pensés en silence par leurs victimes, lesquels mots, eux aussi, apparaissent sur les écrans d ‘ordinateur.

Là encore, qui peut sentir toutes les émotions et les pensées qu’une personne donnée a vécues et senties, à chaque seconde de sa vie entière?
Les émotions et les mots silencieux des victimes des opérateurs de télépathie synthétique peuvent être diffusés, contre la volonté de ces victimes, à quiconque ces opérateurs-tortionnaires ont envie de les diffuser.

Ils ont aussi le pouvoir de bloquer ou censurer les émotions et les mots dont ils ne souhaitent pas la diffusion. Les espions par télépathie synthétique peuvent également placer leurs propres émotions et paroles criminelles, antisociales ou négatives chez leurs victimes, par le biais d’une technologie de lavage de cerveau et de télécontrôle à micro-ondes, une technologie subliminale liée au subconscient.

Ils peuvent, grâce à la télépathie synthétique, changer la voix derrière leurs paroles, de façon à faire croire que c’est la victime ciblée et non eux, les tortionnaires, qui sont en communication.

Ils peuvent également stocker les émotions et les mots pensés en silence, dans une banque de mémoire d’un superordinateur qu’ils ont la possibilité de retransmettre à une date ultérieure.

Il semblerait que les opérateurs en télépathie synthétique, bien que possédant un QI élevé, tendent, par prédisposition, vers un comportement sociopathe, en raison d’un défaut génétique ou d’une combinaison de défauts génétiques, et leur seule façon de pouvoir maintenir l’enthousiasme dans leur vie est de s’engager dans un modèle de dépendance aux activités et fantasmes sadomasochistes.

Si vous ne croyez pas en l’existence de la télépathie synthétique, vous devriez absolument consulter les sites web suivants qui révèlent cet aspect de la guerre psychologique électromagnétique et le contrôle mental qui est aujourd’hui déclassifié.

J’invite les lecteurs à imprimer / sauvegarder ce document ainsi que le lien suivant, où sont expliquées en détail et schéma à l’appui, les agressions et tortures sadiques, exécutées via des armes psychotroniques par la NSA, sur des centaines de milliers de citoyens innocents, cobayes et victimes, aux Etats-Unis et dans le monde entier.

“Opérations secrètes de l’Agence de Sécurité Nationale américaine NSA” (lien inconnu ).

Les lecteurs sont invités à imprimer le document dans le lien ci-dessus et à étudier les images et la technologie. Des informations importantes du lien ci-dessus pour les Américains et autres, pour s’éduquer, s’informer et se protéger eux-mêmes et leurs proches de ces expériences secrètes, non consensuelles et illégales, ainsi que des agressions et tortures exécutées par 100.000 psychopathes et espions secrets du FBI et de la NSA.

1) La NSA possède des dossiers sur tous les citoyens américains. La NSA recueille des informations sur leurs concitoyens, en faisant appel à des agents de la NSA et à plus de 50.000 espions (HUMINT).

2) Le personnel de la NSA dans la communauté ont généralement des “identités-écrans” comme travailleurs sociaux, prêtres, chefs religieux, avocats et chefs d’entreprises.

3) Le personnel de la NSA peut contrôler la vie de centaines de milliers d’individus aux États-Unis en utilisant le réseau de renseignement intérieur de la NSA et les sociétés écrans.

4) Ce réseau (DOMINT) couvre l’ensemble des Etats-Unis, implique des dizaines de milliers de membres du personnel de la NSA, et traque des millions de personnes simultanément.

5) NSA/DOMINT a la possibilité d’assassiner des citoyens américains en secret ou exécuter des opérations secrètes de contrôle psychologique, pour que les sujets se voyent attribuer un diagnostic de maladie mentale.

6) À l’heure actuelle, la NSA a des ordinateurs nanotechnologiques qui ont quinze ans d’avance sur la technologie informatique actuelle.

7) Des puces de télépathie synthétique et d’autres puces d’armes psycho-électroniques peuvent être insérées sans douleur, dans le corps des victimes, à leur insu et sans leur consentement, en seulement quelques minutes, par les espions du FBI et de la NSA.

8) la cartographie du cerveau générée informatiquement par la NSA peut surveiller en permanence l’ensemble de l’activité électrique du cerveau.

9) A des fins de surveillance électronique, l’activité électrique dans la zone de la parole du cerveau peut être traduite en pensées verbales.

10) les agents de la NSA peuvent utiliser ceci en secret, pour affaiblir et discréditer les sujets en simulant des hallucinations auditives, caractéristiques de la schizophrénie paranoïde.

11) Sans aucun contact avec le sujet, la surveillance neurale à distance peut cartographier l’activité électrique venant du cortex visuel du cerveau et peut aussi montrer sur un moniteur de video des images du cerveau du sujet. Les agents de la NSA voient ce que les yeux du sujet sont en train de voir.

12) La mémoire visuelle peut également être vue. Le Remote Neural Monitoring ou Surveillance Neuronale à Distance peut envoyer des images directement vers le cortex visuel, en contournant les yeux et les nerfs optiques.
Les agents de la NSA peuvent utiliser ceci subrepticement, pour placer les images dans le cerveau d’un sujet sous surveillance, durant le sommeil paradoxal, à des fins de programmation du cerveau .

13) La NSA, à Fort Meade, a mis en place un vaste système RNM bidirectionnel sans fil utilisé pour traquer les sujets et surveiller de manière non-invasive l’information audiovisuelle dans leur cerveau. Tout cela se fait sans aucun contact physique avec le sujet.
Le RNM est l’outil ultime de la surveillance et du renseignement intérieur.

14) Le discours, le son en 3D et l’audio subliminale peuvent être envoyés vers le cortex auditif du cerveau du sujet (en contournant les oreilles), et les images peuvent être envoyées dans le cortex visuel. Le RNM peut modifier les perceptions, les humeurs et le contrôle moteur d’un sujet.

15) Les “Signals Intelligence” de la NSA ont la capacité exclusive de contrôler à distance et de manière non invasive l’information dans le cerveau humain, en décodant numériquement les potentiels évoqués dans les émissions électromagnétiques de Hz 30-50,5 milliwatts en provenance du cerveau.

16) Surveillance à distance / traque d’individus en n’importe quel endroit, à l’intérieur de n’importe quel bâtiment, en permanence, partout dans le pays. Le RNM peut identifier électroniquement les individus et les traquer et pister, partout aux États-Unis.
NDT: et dans le monde entier.

17) Des dizaines de milliers de personnes, en tout endroit, qui font office de physionomistes et d’espions du voisinage ou des entreprises (parfois, sans qu’ils s’en rendent compte) pistent et contrôlent des sujets qui doivent être soumis au contrôle secret exécuté par le personnel de la NSA.
Comment le FBI et la NSA rendent invalides et handicapés leurs propres concitoyens innocents avant de les assassiner?
Dieu seul sait combien de ces meurtres non résolus et combien de ces maladies sont en fait commis par ces 100.000 agents et espions du FBI et de la NSA.

18) La NSA possède des kits visant à répandre, dans l’eau de robinet et les gaines de ventilation de la résidence des sujets, des drogues (comme le gaz soporifique ou les drogues qui facilitent le lavage de cerveau). Ceci est une émanation de la pharmacopsychologie de la CIA.

19) Les victimes subissent quotidiennement des introductions par effraction dans leur domicile de la part des espions secrets du FBI et de la NSA. Les victimes de ces tortures sans fin n’ont aucun moyen de prouver les effractions de domicile et l’empoisonnement de leur nourriture, puisque les espions du FBI et de la NSA détiennent une technologie pouvant facilement désactiver les systèmes de surveillance vidéo, les lignes téléphoniques et les systèmes d’alarme de sécurité des victimes de torture.

20) Les espions du FBI et de la NSA menacent des centaines de milliers de ces victimes de torture innocentes en Amérique avec des accidents, des attentats bio-terroristes, sous forme de rougeole, de varicelle, et de variole.
Egalement d’autres formes de virus, divers aspects mortels du sida, des maladies débilitantes (fibrose kystique, alzheimer, etc). Les espions du FBI et de la NSA affichent ces messages de menace sur Internet et seules les victimes de contrôle mental peuvent savoir que ces menaces leur sont destinées. Dans certains cas, malheureusement, ces victimes de torture souffrent sans savoir qu’elles sont victimes de torture…

…………………………………………………….

ARTICLE  CONNEXE

Version anglaise originale: http://www.iahf.com/nsa/20010214.html

JOHN ST. CLAIR AKWEI CONTRE LA N.S.A., FT. MEADE, MARYLAND, U.S.A.

Traduit de l’anglais par Rudy Andria.
Comment des milliers d’Américains innocents et respectueux de la loi sont quotidiennement harcelés et torturés à distance par la NSA via des dispositifs de surveillance neurale (RNM: Remote Neural Monitoring).
NDT: en réalité, ces actes de harcèlement et de torture électroniques ne concernent plus uniquement le peuple américain, la NSA sévit également dans de très nombreux pays du monde entier.
……………………….

Mission de la NSA et Programme de Renseignement Domestique.

Renseignement sur les transmissions/communications (COMINT).

Couverture totale de toutes les communications électroniques aux États-Unis et dans le monde pour assurer la sécurité nationale.
La NSA à Fort Meade, dans le Maryland est en possession des ordinateurs les plus avancés du monde depuis le début des années 1960. La technologie de la NSA est mise en œuvre dans le secret et dissimulée aux sociétés privées, aux universités et au grand public.
Signals Intelligence (SIGINT)
La mission de la Signals Intelligence de la NSA a évolué dans un programme de décodage d’ondes électromagnétiques dans l’environnement pour s’infiltrer sans aucun fil dans les ordinateurs et traquer des individus, grâce au courant électrique dans leur corps. La Signals Intelligence est fondée sur le fait que tout ce qui est doté d’un courant électrique dans l’environnement, est entouré d’un flux magnétique, qui dégage des ondes EMF (Champs ElectroMagnétiques). La NSA/Département de la Défense a mis au point un matériel de pointe numérique capable d’analyser à distance tout objet ayant une activité électrique, qu’il soit fait par l’homme ou qu’il soit simplement organique.
Intelligence Domestique (DOMINT).
La NSA possède des dossiers/fichiers sur tous les citoyens des Etats-Unis. La NSA rassemble des informations sur tous les citoyens américains qui pourraient présenter quelque intérêt à plus de 50000 agents de la NSA (HUMINT). Ces agents sont autorisés, par décret, à espionner n’importe quel citoyen. La NSA a mis en place pour la Sécurité Nationale un réseau de surveillance anti-terroriste permanent. Ce réseau de surveillance est totalement dissimulé au grand public.
Traquer des individus aux USA s’effectue facilement et à moindre coût, grâce au réseau de surveillance électronique de la NSA.
Ce réseau (DOMINT) couvre l’ensemble des États-Unis, implique des dizaines de milliers de membres de la NSA, et traque des millions de personnes simultanément. La mise en œuvre effective des opérations est assurée par la technologie informatique de la NSA conçue pour minimiser les coûts d’exploitation. Le personnel de la NSA occupe des postes quasi-publiques dans leurs communautés et dirige des sociétés légales, ainsi que des sociétés écrans, qui peuvent informer le service du renseignement de la communauté sur des personnes, qu’ils aimeraient pister. Le personnel de la NSA dans la communauté dispose en général d’une identité d’emprunt, comme travailleurs sociaux, avocats et chefs d’entreprises.
Des citoyens sont parfois la cible de la surveillance par le personnel de la NSA fonctionnant de manière indépendante.
Le personnel de la NSA peut contrôler la vie de centaines de milliers de personnes aux États-Unis, en utilisant le réseau de renseignement intérieur et celui des sociétés écrans de la NSA . Les opérations qu’ils dirigent de manière indépendante peuvent parfois aller au-delà des limites de la loi. Le contrôle à long terme et le sabotage de la vie de dizaines de milliers de citoyens, à leur insu, par des agents de la NSA peuvent fort bien se produire. Le Renseignement Domestique de la NSA (Domint) est en mesure d’assassiner secrètement des citoyens américains ou d’exécuter des opérations secrètes de contrôle psychologique, pour faire en sorte que les sujets soient diagnostiqués comme malades mentaux.
Réseau national de surveillance électronique de la NSA.
Dès le début des années 1960, on pouvait trouver les ordinateurs les plus avancés du monde à la NSA, à Fort Meade. Les percées de la recherche avec ces ordinateurs ont été conservées pour la NSA. À l’heure actuelle, la NSA possède des ordinateurs nanotechnologiques qui ont 15 années d’avance sur la technologie informatique actuelle.

La NSA obtient la couverture complète de l’information aux États-Unis, en utilisant des ordinateurs de pointe, qui exploitent l’intelligence artificielle, afin de filtrer toutes les communications, quel que soit le support, pour les mots clés qui doivent être portés à l’attention des agents cryptologues de la NSA. Ces ordinateurs surveillent toutes les communications entrantes et sortantes. Cette couverture globale des Etats-Unis est le résultat de la mission Signals Intelligence (SIGINT) de la NSA.

Le réseau de surveillance électronique de la NSA est basé sur un arrangement cellulaire de dispositifs indépendants, qui peuvent surveiller l’intégralité du spectre des champs électromagnétiques ou EMF. Ce matériel a été élaboré, mis en oeuvre et tenu secret, de la même manière que l’ont été d’autres programmes de guerre électronique.

Grâce à cette technologie le personnel la NSA peut, sans être repéré, s’infiltrer dans tout dispositif de communication existant. Cela inclut les ordinateurs, les téléphones, le matériel audiovisuel, les imprimantes, l’équipement électronique des voitures, et même les minuscules champs électriques chez l’homme (pour suivre des individus à la trace).
Manipulation et tripotage à distance des ordinateurs, orchestrés par la Signals Intelligence.
La NSA conserve la trace de tous les PC et autres ordinateurs vendus aux Etats-Unis. Cela fait partie intégrante du réseau d’intelligence domestique.

Les équipements en champs électromagnétiques de la NSA peuvent syntoniser avec les émissions radiofréquence provenant des cartes à circuits imprimés des ordinateurs personnels (tout en filtrant les émissions provenant des moniteurs et des blocs d’alimentation). Les émissions radiofréquence (RF) des cartes à circuits imprimés d’un ordinateur contiennent de l’information, sous forme numérique. Les ondes radiofréquence codées du matériel de la NSA peuvent entrer en résonnance avec les circuits des PC et modifier des données à l’intérieur du PC. Ainsi, la NSA peut obtenir un accès de la même manière qu’avec un modem sans fil, dans n’importe quel ordinateur du pays, pour la surveillance ou la guerre électronique antiterroriste.

Les signaux de radio et de télévision peuvent être substitués à la réception, à l’aide d’un équipement spécial de champs électromagnétiques. Le remplacement des signaux des radios et télévisions est une autre émanation de la mission de la Signals Intelligence (SIGINT) de la NSA.

Détection des champs électromagnétiques chez les humains à des fins de surveillance .

Le champ bioélectrique d’un sujet peut être détecté à distance, afin que ce sujet puisse être suivi, partout où il se trouve. Avec l’équipement spécial EMF les cryptologues de la NSA peuvent lire à distance les potentiels évoqués (à partir des EEG). Ceux-ci peuvent être décodés en états cérébraux et en pensées, présents chez une personne. Le sujet est donc parfaitement contrôlé à distance.
Le personnel de la NSA peut se connecter à toute personne dans le pays sur le réseau scanner EMF de Signals lntelligence. Les ordinateurs de la NSA repèreront alors cette personne et la traqueront 24 heures sur 24. La NSA peut choisir au hasard n’importe quel individu, puis le suivre n’importe où, aux États-Unis.
L’utilisation de la stimulation cérébrale via les champs électromagnétiques effectuée par la Signals Intelligence de la NSA .

La Signals Intelligence de la NSA utilise la stimulation cérébrale via les champs électromagnétiques pour la surveillance neurale à distance (Remote Neural Monitoring ou RNM) et la liaison électronique au cerveau (Electronic Brain Link ou EBL). La stimulation cérébrale via les champs électromagnétiques a été développée depuis le programme MKUltra du début des années 1950, qui comprenait des recherches neurologiques de recherche et développement en “radiations” (champs électromagnétiques non ionisants) et en bioélectrique. La technologie secrète qui en résulte est classée à la National Security Archives dans la catégorie “Radiation Intelligence”, et est définie comme “de l’information provenant d’ondes électromagnétiques émises de manière non intentionnelle dans l’environnement, et qui n’inclut pas la radioactivité ou les explosions nucléaires.”

La Signals Intelligence a mis en application et a gardé cette technologie secrète de la même façon que d’autres programmes de guerre électronique de l’administration américaine. La NSA surveille les informations disponibles au sujet de cette technologie et retient la recherche scientifique hors de portée du public. Il existe également des accords internationaux entre les agences de renseignement, dans le but de garder cette technologie secrète.

La NSA est propriétaire du matériel électronique qui analyse l’activité électrique chez l’homme à distance. La cartographie du cerveau générée par ordinateur de la NSA peut surveiller en permanence toute l’activité électrique du cerveau. L’aide aux enregistrements de la NSA dossiers décode les cartes individuelles du cerveau (de centaines de milliers de personnes) dans des buts de sécurité nationale. La stimulation cérébrale via les champs électromagnétiques est également utilisée secrètement par les militaires pour un lien cerveau-à-ordinateur (dans les avions de combat militaires, par exemple).

Pour les buts de surveillance électronique, l’activité électrique dans le centre du discours du cerveau peut être traduite en pensées verbales de l’individu. La surveillance neurale à distance (Remote Neural Monitoring ou RNM) peut directement envoyer des signaux codés vers le cortex auditif du cerveau, permettant ainsi une communication audio directe vers le cerveau (en contournant les oreilles). Les opérateurs de la NSA peuvent utiliser ceci afin d’affaiblir clandestinement des individus en simulant des hallucinations auditives caractéristiques de la schizophrénie paranoïaque.

Sans aucun contact avec l’individu, la surveillance neurale à distance (Remote Neural Monitoring) peut cartographier l’activité électrique du cortex visuel du cerveau d’un individu et montrer des images à partir du cerveau de l’individu sur un moniteur vidéo. Les opérateurs de la NSA voient ce que les yeux de l’individu qui est le sujet de la surveillance voient. La mémoire visuelle peut également être vue. La surveillance neurale à distance (RNM) peut envoyer des images directement au cortex visuel, court-circuitant les yeux et les nerfs optiques. Les opérateurs de la NSA peuvent utiliser tout ceci, afin de placer subrepticement les images dans le cerveau de la personne sous surveillance pendant son sommeil paradoxal, et exécuter la reprogrammation du cerveau.

Capacités des opérateurs de la NSA à utiliser la RNM .

Il y a eu un réseau de la Signals Intelligence aux États-Unis depuis les années 1940. La NSA, à Ft. Meade, a mis en place un vaste système RNM bidirectionnel sans fil qui est utilisé afin de pister les sujets et afin de surveiller de façon non invasive l’information audiovisuelle dans leur cerveau. Tout est effectué sans contact physique avec le sujet. La surveillance neurale à distance (RNM) constitue l’ultime moyen de surveillance et de renseignement intérieur. La parole, le son en 3 dimensions et du matériel audio subliminal peuvent être envoyés au cortex auditif du cerveau de l’individu (en contournant les oreilles) et des images peut être envoyées dans le cortex visuel. La RNM peut modifier les perceptions, les humeurs, et contrôle moteur d’un sujet.

Le lien cortex de la parole / cortex auditif est devenu l’ultime système de communication pour la communauté du renseignement. La RNM permet un lien complet et audiovisuel de cerveau à cerveau, ou un lien cerveau-à-ordinateur.

La Signals Intelligence de l’Agence nationale de la sécurité (NSA) : technologie de lien électronique avec le cerveau.

La Signals Intelligence de la NSA peut détecter, identifier et surveiller à distance les champs bioélectriques d’une personne.

La Signals Intelligence de la NSA possède la capacité, en tant que propriétaire, de surveiller à distance et de façon non invasive l’information qui se trouve dans le cerveau humain en décodant de façon numérique les potentiels évoqués dans les émissions électromagnétiques de 30 à 50 Hz et de 5 milliwatts provenant du cerveau.

L’activité neuronale dans le cerveau crée un déplacement du schéma électrique qui possède un déplacement de flux magnétique. Ce flux magnétique émet une onde électromagnétique constante de 30 à 50 Hz, et de 5 milliwatts. On trouve des pics et des schémas contenus dans les émissions électromagnétiques provenant du cerveau, et appelés “potentiels évoqués”.

Chaque pensée, réaction, commande motrice, événement auditif, et image visuelle dans le cerveau dispose d’un “potentiel évoqué” correspondant ou d’un ensemble de “potentiels évoqués”. Les champs électromagnétiques émis à partir du cerveau peuvent être décodés en pensées, images et sons, dans le cerveau de l’objet.

La Signals Intelligence de la NSA utilise une stimulation cérébrale transmise par champ électromagnétique comme un système de communication afin de transmettre des informations (ainsi que les messages du système nerveux) pour les agents du renseignement et également pour transmettre vers le cerveau des personnes qui font l’objet d’opérations clandestines (à un niveau non perceptible).

La stimulation cérébrale par champ électromagnétique fonctionne en envoyant un signal électromagnétique codé de façon complexe et pulsé afin de déclencher les potentiels évoqués (événements) dans le cerveau, formant ,en conséquence des sons et des images dans les circuits nerveux du cerveau. La stimulation cérébrale par champ électromagnétique peut également modifier les états cérébraux d’une personne et affecter le contrôle moteur.

Le Two-way Electronic Brain – Link (Lien électronique bidirectionnel avec le cerveau) est réalisé par la surveillance à distance de l’information audiovisuelle neurale, alors que l’on transmet des informations sonores au cortex auditif (en court-circuitant les oreilles) et que l’on transmet des images faibles au cortex visuel (sans passer par les nerfs optiques ou les yeux, les images apparaissent comme des écrans en 2 dimensions flottant dans le cerveau).

Le lien électronique bidirectionnel avec le cerveau est devenu le système de communication ultime pour le personnel de la CIA et de la NSA. La surveillance neurale à distance (ou RNM, qui surveille à distance les informations bioélectriques dans le cerveau humain) est devenue le système ultime de surveillance. Elle est utilisée par un nombre limité d’agents au sein de la communauté américaine du renseignement.

La RNM nécessite de décoder la fréquence de résonance de chaque zone spécifique du cerveau. Cette fréquence est ensuite modulée afin d’imposer de l’information à cette zone spécifique du cerveau. La fréquence à laquelle les différentes zones cérébrales répondent varie de 3 Hz à 50 Hz. Seule la Signals Intelligence de la NSA module les signaux dans cette bande de fréquences.

Un exemple de stimulation cérébrale par champ électromagnétique :

Zone du cerveau :

1) Cortex du contrôle moteur
2) Cortex auditif
3) Cortex visuel
4) Cortex Somatosenseur
5) Centre de la pensée

Fréquence de résonance bioélectrique :

1) 10 HZ
2) 15 HZ
3) 25 HZ
4) 09 HZ
5) 20 HZ

Information provoquée par modulation :

1) Impulsion de coordination
2) Son qui contourne les oreilles
3) Images dans le cerveau, contournant les yeux
4) Sensation de « toucher fantôme »
5) Imposition de pensées subconscientes
Cette information modulée peut être placée dans le cerveau à des intensités variables qui vont du subliminal au perceptible.

Un exemple de stimulation cérébrale par champ électromagnétique :

Zone du cerveau :

1) Cortex du contrôle moteur
2) Cortex auditif
3) Cortex visuel
4) Cortex Somatosenseur
5) Centre de la pensée

Fréquence de résonance bioélectrique :

1) 10 HZ
2) 15 HZ
3) 25 HZ
4) 09 HZ
5) 20 HZ

Information provoquée par modulation :

1) Impulsion de coordination
2) Son qui contourne les oreilles
3) Images dans le cerveau, contournant les yeux
4) Sensation de « toucher fantôme »
5) Imposition de pensées subconscientes
Cette information modulée peut être placée dans le cerveau à des intensités variables qui vont du subliminal au perceptible.

Le cerveau de chaque personne possède un ensemble unique de fréquences de résonance / d’entraînement bioélectrique. Envoyer des informations sonores au cerveau d’une personne avec la fréquence du cortex auditif d’une autre personne aurait pour résultat que les informations sonores ne seront pas perçues.

La personne qui a porté plainte (John St Clair Akwei) a appris l’existence de la RNM en étant en contact RNM bidirectionnel avec le groupe Kinnecome à la NSA, à Ft. Meade. Ils utilisèrent un son RNM en 3 dimensions et l’envoyèrent directement dans son cerveau, afin de le harceler entre octobre 1990 et mai 1991. A partir de mai 1991, ils eurent des communications RNM bidirectionnelles avec le plaintif et ont utilisé la RNM pour tenter de le neutraliser et de l’empêcher de se rendre auprès des autorités, afin de dénoncer leurs activités criminelles à son encontre, au cours des douze dernières années.

Le groupe Kinnecome possède environ 100 personnes qui travaillent 24 heures sur 24 à Ft. Meade. Ils ont également enregistré le cerveau des personnes avec lesquelles le plaintif était en contact, afin de le maintenir isolé. C’est la première fois qu’un citoyen civil a été harcelé avec la RNM et a été en mesure d’intenter une poursuite contre l’utilisation criminelle par le personnel de la NSA de cette méthode d’exploitation et de manipulation des renseignements.

Techniques et ressources de la NSA.

Surveillance et pistage à distance des personnes dans n’importe quel endroit, à l’intérieur d’un bâtiment, en permanence, n’importe où dans le pays.

Un système pour la mise en application peu coûteuse de ces opérations permet à des milliers de personnes dans chaque communauté d’être espionnés constamment par la NSA.

Dispositifs RNM à distance .

A) l’équipement RNM de la NSA lit à distance les potentiels évoqués (électroencéphalogramme) du cerveau humain pour le pistage des individus et peut envoyer des messages à travers le système nerveux afin d’affecter leurs performances.

B) [Information manquante de l’original]

C) la RNM peut identifier électroniquement les individus et les pister ensuite partout aux Etats-Unis. Cet équipement est sur réseau et il est utilisé pour les opérations de renseignement domestique, pour la sécurité du gouvernement, et pour la sécurité des bases militaires, et en cas de guerre bioélectrique.

Des « repéreurs » et des « passants espions » dans les zones métropolitaines.

A) des dizaines de milliers de personnes dans chaque zone travaillent en tant que « repéreurs » et le voisinage ou les entreprises placent des espions (parfois inconsciemment) qui suivent et surveillent les sujets qui ont été identifiés pour être contrôlés en secret par le personnel de la NSA.

B) des agents travaillant en dehors des bureaux peuvent être en communication constante avec les « Repéreurs » qui gardent trace des milliers de sujets de la NSA en public.

C) des agents de la NSA situés dans des bureaux distants peuvent instantanément identifier (en utilisant la RNM) tout individu repéré en public et qui est en contact avec la personne qui fait l’objet de la surveillance.

Produits chimiques et drogues dans les immeubles résidentiels, avec lignes de plomberie en plastique cachées, installées et entretenues par la NSA.

A) La NSA possède des kits visant à répandre, dans l’eau de robinet et les gaines de ventilation de la résidence des sujets, des drogues (comme du gaz soporifique ou des drogues qui favorisent le lavage de cerveau). Ceci est une émanation de la pharmacopsychologie de la CIA.

Bref aperçu des propriétaires américains de l’équipement mentionné et appartenant aux renseignements et à la lutte antiterroriste.

Réseau fixe d’équipement spécial de champs électromagnétiques qui peuvent lire les électroencéphalogrammes dans le cerveau humain et identifier/pister les individus en utilisant des ordinateurs numériques. La stimulation électrique du cerveau (ESB) par signal électromagnétique de la Signals Intelligence de la NSA est utilisée afin de contrôler les sujets.

Equipement électromagnétique qui rassemble les informations en provenance des cartes électroniques des PC tout en déchiffrant les émissions de radiofréquence, ce qui permet d’avoir un accès de type « modem sans fil » dans n’importe quel ordinateur personnel, partout dans le pays.

Tous ces équipements sont cachés, toutes ces technologies sont secrètes, toutes ces recherches scientifiques sont non déclarées (comme dans le cas de la recherche sur la guerre électronique).

Tout à fait inconnue du public, et cependant mise en application de façon complète et approfondie, cette méthode de renseignement intérieur est en place depuis le début des années 1980.

Table des matières.

Ressources.
Ces publications ont seulement été découvertes depuis décembre 1991, après que le plaintif ait déjà alerté les autorités (ministère de la Justice etc.) de la corruption publique effectuée par les employés de la NSA. Lorsqu’aucune action ne fut entreprise contre les employés de la NSA, j’ai effectué des recherches sur les technologies de surveillance électronique de la communauté du renseignement qui étaient impliquées, et j’ai découvert les publications suivantes :

The Body Electric
Electromagnetism and the Foundation of Life, by Robert Becker, M.D.
p. 265/313/318. Monitoringeuroelectric information in the brain. E-M wave E.S.B.
Cross Currents, by Robert Becker, M.D.
p. 70, p. 78, p. 105/210/216/220/242/299/303 E-M ESB. Simulating auditory hallucinations. p. 274, “Remote computer tampering using the RF emissions from the logic board.”
Currents of Death by Paul Brodeur
p. 27/93. Driving brain electrical activity with external E-M, Magnetophosphenes, Delgado.
The Zapping of America by Paul Brodeur
DoD E-M ESB Research, simulating auditory hallucinations.
Of Mice, Men and Molecules, by John H. Heller. 1963.
p. 110, Bioelectricity. probing the brain with E-M waves.
The 3-Pound Universe, by Judith Hooper
p. 29/132/137. CIA EEG research. EEG’s for surveillance.
In the Palaces or Memory, by George Johnson
E-M emissions from the brain,the brain as an open electromagnetic circuit.
The Puzzle Palace, by James Bamford
Signals intelligence, most advanced computers in the early Sixties
The U.S. Intelligence Community – Glossary terms at National Security Archives:
Radiation intelligence – information from unintentionally emanated electromagnetic energy, excluding radioactive sources.
The Search for the “Manchurian Candidate,” by John Marks
p. 327. Electrical or radio stimulation to the brain, CIA R&D in bioelectrics.
Secret Agenda, by Jim Hougan
National Security cult groups.
Crines of the Intelligence Commununity. by Morton Halperin
Surreptitious entries; intelligence agents running operations against government workers
War in the Age of Intelligent Machines
NSA computer supremacy, complete control of information
Alternate Computers, by Time-Life Books
Molecule Computers
The Mind, by Richard Restak, M.D.
p. 258, EEG Systems Inc., decoding brain E-M emanations, tracking thoughts on a computer.
MedTech, by Lawrence Gallon
Triggering events in the brain” direct to auditory cortex signals.
Cyborg, by D.S. Halacy, Jr. (1965)
Brain-to-computer link research contracts given out by the U.S. Govemment
Psychiatry and the C.I.A.: Victims of Mind Control by Harvey M. Weinstein. M.D.
Dr. Cameron, psychic driving. ultraconceptual communications.
Journey Into Madness: Ihe True Story of Secret CIA Mind Control and Medical Abuse, by Gordon Thomas
p. 127/276/116, 168-69. Intelligence R & D. Delgado. Psychic driving with radio telemetry.
Mind Manipulators, by Alan Scheflin and Edward M. Opton
MKULTRA brain research for information gathering
The Brain Changers, by Maya Pines.
p. 19. Listening to brain E-M emissions.

Table des Matières.

Ressources supplémentaires.

Ces publications ont seulement été découvertes depuis décembre 1991, après que le plaintif ait déjà alerté les autorités (ministère de la Justice etc.) de la corruption publique effectuée par les employés de la NSA. Lorsqu’aucune action ne fut entreprise contre les employés de la NSA, j’ai effectué des recherches sur les technologies de surveillance électronique de la communauté du renseignement qui étaient impliquées, et j’ai découvert les publications suivantes :

Modern Bielectricity
Inducing audio in the brain with e-m waves, DoD cover-up, E-M wave ESB. Remote EEGs.
Magnetic Stimulation in Clinical Neuropsysiology by Sudhansu Chokroverty
Magneto-Phosphenes. Images direct to the visual cortex.
The Mind of Man by Nigel Calder
U.S. Intelligence brain research
Neuroelectric Society Conference – 1971
Audio direct to the brain with e-m waves, two waf remote EEG.
Brain Control by Elliot S. Valenstein
ESB control of individuals
Towards Century 21 by C.S. Wallia
p. 21. Brain Stimulation for direct to brain communication.
Mind Wars by Ron McRae, associate of Jack Anderson
p 62/106/136. Research into brain-to-brain electronic communications, remote neural e-m detection.
Mind Tools by Rudy Rucker
Brain tapping, communication with varying biomagnetic fields. p. 82
U.S. News and World Report 1/2/84
p. 88. e-m wave brain stimulation. Intelligence community high tech.
Ear Magazine article on extremely low frequency radio emissions in the natural environment, radio emissions from the human body.
City Paper article on FCC and NSA “complete radio spectrum” listening posts. 1/17/92.
Frontiers in Science – 1958 – by Edward Hutchings, Jr.
p. 48
Beyond Biofeedback – 1977 – by Elmer and Alyce Green
p. 118
The Body Quantum by Fred Alan Wolf
Cloning – A Biologist Reports by Robert Gilmore McKinnell
Ethical review of cloning humans.
Hoover’s FBI by former agent William Turner
p. 280. Routines of electronic surveillance work.
July 20, 2019 by Arthur C. Clarke
Lida, Neurophonics, Brain/Computer Link
MegaBrain by Michael Hutchison
p. 107/108/117/120/123. Brain stimulation with e-m waves. CIA research and information control.
The Cult of Information by Theodore Rosnak – 1986
NSA Directive #145. Personal Files in Computers. Computer automated telephone tapping
The Body Shop
1968 implantation of an electrode array on the visual cortex for video direct to the brain and other 1960s research into electronically triggering phosphenes in the brain, thus bypassing the eyes.
Evoked Potentials by David Regan
Decoding neuroelectric information in the brain.

——————————————-

See also “National Security Agency” in
http://en.wikipedia.org/wiki/National_Security_Agency

“Central Security Service” in
http://en.wikipedia.org/wiki/Central_Security_Service

“ECHELON” in http://en.wikipedia.org/wiki/ECHELON

“Defense Intelligence Agency” in
http://en.wikipedia.org/wiki/Defense…ligence_Agency

and “Defense Advanced Research Projects Agency” in
http://en.wikipedia.org/wiki/Defense…rojects_Agency

The following links explain secret MKULTRA and COINTELPRO programs of FBI, CIA and NSA agencies.

http://thirdworldtraveler.com/FBI/FBI_watch.html

http://thirdworldtraveler.com/NSA/NSA_page.html

http://thirdworldtraveler.com/CIA/CIA_ThirdWorld.html

Posted via a free Usenet account from http://www.teranews.com
___________________________________________________________

See:
http://www.mindcontrolforums.com/akwei.htm
See:
http://www.sosbeevfbi.com/non-consensual.html
And for the FBI’s crimes:
http://portland.indymedia.org/en/2008/11/382350.shtml?discuss
See:
http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=2433
————————–
FBI on laser weapons (fbi removed the data on the link):
http://www.fbi.gov/publications/leb/2008/april08leb.pdf

%d blogueurs aiment ce contenu :